vendredi 1 août 2014

Artemis Challenge / Lionel Lemonchois et Prince de Bretagne passent en mode course

Mode course pour le Maxi Prince de Bretagne avec l'Artemis Challenge. L'occasion pour Lionel Lemonchois et ses hommes de tester leur machine. Au menu : deux convoyages de 300 milles avec entre les deux, un sprint de 50 milles autour de l'île de Wight. De quoi valider l'ensemble de leurs choix techniques avant d'entamer, dans la foulée, les entraînements en solitaire et la qualification pour la Route du Rhum. Le coup d'envoi sera donné le 7 août à Cowes. 



Prince de Bretagne au départ de l'Artemis Challenge.
Credit : M.Mochet

Ces deux dernières semaines, Lionel Lemonchois et son équipe n'ont pas chômé afin de remettre au plus vite le Maxi80 Prince de Bretagne en ordre de marche. « Nous avons pu effectuer quelques sorties au large de Lorient lors desquelles nous avons pu tester différentes choses, et notamment toutes les nouvelles voiles. Ma première impression est bonne : elles se déforment moins et semblent plus puissantes que celles que nous avions auparavant. Le bateau est toujours très ardent, comme je l'avais souhaité au départ », indique Lionel Lemonchois.


Bientot prêt à 100% 
Outre François Denis (dit Bambino), Gurlöes Merrien, Mathieu Souben et Fred Le Peutrec dont il est régulièrement et depuis longtemps entouré, le navigateur bénéficie également des retours de Jacques Guichard de la voilerie North Sails et de Sam Marsaudon de Marsaudon Composites. « En termes de performance, c'est toujours intéressant de naviguer avec eux car ils sont pointus dans leurs domaines respectifs. Ensemble, nous réalisons du bon boulot. Aujourd'hui, nous fignolons encore deux ou trois bricoles mais nous serons théoriquement prêt à 100% la semaine prochaine, avant de partir en convoyage en direction de l'Angleterre. », précise Lionel Lemonchois, qui a prévu de quitter Lorient mardi soir ou mercredi matin pour rejoindre Cowes, la ville de départ de l'Artemis Challenge, huitième du nom.

 « Tout dépendra de la météo, mais l'idée c'est de rejoindre l'île de Wight, de faire la course et de rentrer dans la foulée. Au total, cela représente environ 650 milles. Cela va nous permettre de bien tirer sur le bateau et de valider tout ce qui doit encore l'être. Cela s'apparente à un sprint mais c'est assez compliqué, avec la sortie du Solent et le trafic à gérer. Le Multi70 Musandam sera également présent. Il y aura donc un peu de bagarre en multicoques », souligne le double vainqueur de la Route du Rhum qui espère faire tomber le record du parcours (2 heures 21 minutes et 25 secondes) établi par le MOD70 Foncia en 2012 si les conditions sont favorables.


La qualif' pour le Rhum au programme du mois d'août
« Les nav' que nous avons pu réaliser à Lorient avec d'autres trimarans nous ont permis de voir que Prince de Bretagne est rapide et qu'il a bien gagné en performance, au près surtout, grâce au système de bascule de mât », déclare Lionel, d'ores et déjà impatient d'attaquer les sorties en solitaire. « Je devrais les entamer dès notre retour et j'aimerais bien faire ma qualif pour la Route du Rhum avant de rejoindre Saint-Quay-Portrieux où nous avons des sorties Relations Publiques de prévues à l'occasion du Trophée Prince de Bretagne réservé aux Multi50, du 22 au 24 août prochain », termine le skipper.

Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?