samedi 23 août 2014

Grand Pavois / Macif de François Gabart et A Capella, ils seront là !

Le Grand Pavois se tiendra du 17 au 22 septembre 2014 au Port des Minimes de la Rochelle. 300 bateaux seront présentés à flot. L'occasion aussi d'approcher Macif de François Gabart et les A Capella, sisterships d’Olympus de Mick Birch, gagnant de la première édition du Rhum 1978. Cap ensuite sur la Route du Rhum !



Macif de François Gabart au Grand Pavois 2014.
Credit : V.Curutchet/Macif

Francois Gabart et le 60’ MACIF avant le départ de la Route du Rhum 2014
François Gabart, le plus jeune vainqueur du Vendée Globe 2012/2013, sera de nouveau de passage au Grand Pavois qu’il a accepté de parrainer au coté d’un autre champion, Antoine Albeau. Juste avant de prendre le départ de la Route du Rhum 2014, il viendra présenter son 60’ MACIF qui sera amarré au Bassin des Chalutiers et y sera visible du 14 au 20 septembre. L’occasion pour les visiteurs d’apercevoir le bateau en configuration « course » et de rencontrer le skipper à quelques jours du départ de la transatlantique ! François quittera ensuite le circuit IMOCA pour prendre la barre d’un maxi-multicoque de 100 pieds, toujours aux couleurs de la Macif.


Présence des A Capella avant leurs départs pour la Route du Rhum 2014
Le Grand Pavois aura la chance d’accueillir, à quelques semaines du départ de la 10ème Route du Rhum, 2 ou 3 A Capella sur les 4 qui naviguent encore, tous sisterships d’Olympus Photo de Mick Birch, gagnant de la première édition de 1978.

A Capella/Amisep skippé par Charlie Capelle (ex A Capella de 1980) et Bilfot/Groupe Berto barré par Jean-Paul Froc (ex Friends and Lovers de 1979) ont d’ores et déjà confirmé leur présence. Une chose est sûre : ces bateaux restaurés par Technologie Marine et Multiplast prendront le départ dans les conditions presque identiques à celles de l’époque, le matériel de sécurité et de communication en plus.

Charlie Capelle, créateur du chantier Technologie Marine, a déjà construit et reconstruit deux fois A Capella et rêve de gagner la course dans sa série : "L'histoire a commencé il y a quelques temps déjà, une partie du rêve s'est réalisée en 1998, mais je n'ai pas digéré mon chavirage, c'est un échec terrible pour moi. Alors là, je repars la fleur au fusil. Il faut que j'aille au bout du rêve, au bout de l'aventure. Impossible de partir sur un autre bateau, mon voilier, c'est toute ma vie."

Par la rédaction
Sources : Grand Pavois et ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?