jeudi 25 septembre 2014

MOD70 / On sort de l'eau pour Gitana XV, chantier express avant la Route du Rhum

Dans un mois, le MOD70 Edmond de Rothschild sera amarré dans le Bassin Vauban de Saint-Malo. Mais en ce 25 septembre, le grand large paraît encore bien loin à Sébastien Josse. Pour le skipper de Gitana XV, les prochaines semaines s’annoncent denses entre un rapide chantier du bateau, quelques navigations, des rendez-vous médiatiques sans oublier une préparation physique assidue. Ce week-end, ce sera galop d’essai à Lorient au Défi Azimut avant de rentrer en chantier.


Le MOD70 Edmond de Rothschild avant la Route du Rhum.
Credit : Y.Zedda/Gitana SA

Galop d’essai sur l’Azimut
Vendredi à 18h, cinq - ou six - des huit concurrents inscrits dans la classe « Ultimes » de la Route du Rhum s’élanceront de Lorient pour une confrontation de 260 milles en course à l’occasion du Défi Azimut. « Demain, je serai au départ du Défi Azimut pour environ 20h de mer dans une configuration très proche de celle de la Route du Rhum. Je dis très proche parce que nous naviguerons en faux solo, avec un équipier passif, principalement pour des raisons de sécurité car nous évoluerons à proximité des côtes avec le trafic maritime que l’on connaît dans ce secteur» explique le skipper d’Edmond de Rothschild.

«Sur le papier, cette régate n’a pas grand chose à voir avec la Route du Rhum - d'autant plus que les conditions météorologiques sont annoncées légères - mais y participer reste intéressant : venir se frotter à ses adversaires, se préparer pour un départ au contact en solo et encore et toujours engranger des milles et des situations. Quatre de mes sept futurs concurrents sur le Rhum seront là. En ce sens et à un mois de l’échéance, ce défi Azimut sera un vrai petit galop d’essai.»


Chantier express à Lorient
Dès lundi 29 septembre, le trimaran sera sorti de l’eau pour une dizaine de jours. Le temps pour l’équipe de contrôler une dernière fois la plateforme dans le détail (contrôle de l’accastillage, de l’hydraulique, carène …).  « Je voulais cumuler les navigations et me sentir pleinement à l’aise avec le bateau avant qu’il ne retourne en chantier, sachant que de toute façon rien ne serait fait côté structure. Aujourd’hui, je me sens serein. Techniquement, le bateau correspond en tous points à ce que nous souhaitions, j’ai validé le programme sportif que je m’étais fixé et je peux me concentrer sur la préparation physique pour être le plus affûté possible au moment du départ.»

Le Multi70 Edmond de Rothschild devrait retrouver son élément autour du 10 octobre, une quinzaine de jours avant son arrivée programmée au pied des remparts de Saint-Malo.


Inscrits en multicoques au défi Azimut :
Oman Sail
Paprec Recyclage
Prince de Bretagne
Banque Populaire VII
Edmond de Rothschild - Gitana XV

Par la rédaction
Sources : T.Combot Seta - ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?