mardi 23 septembre 2014

Nacra 17 / 22e des Mondiaux à Santander, Franck Cammas et Sophie de Turckheim : "Déçus, pas abattus"

Pour leur première participation à un championnat du monde, Franck Cammas et Sophie de Turckheim prennent une place de 22ème, peu en rapport avec leurs qualités et leur niveau habituel. Principalement disputé dans la brise qui n'est pas leur point fort, le duo Groupama n'en reste pas moins positif et bien déterminé à poursuivre leur travail avec l'équipe de France pour être en mesure de concurrencer Billy Besson et Marie Riou, magnifiques champions du monde 2014.


Franck Cammas et Sophie de Turckheim, 22e des Mondiaux de Santander.
crédit : L. Cottin 



Alors que le Nacra 17 n'en n'est qu'à sa deuxième année d'existence, le niveau général des meilleurs mondiaux ne cesse de progresser. Le niveau de maîtrise et de performance atteint dans la brise est spectaculaire.


Toujours difficile dans la brise
A bord de Groupama 17, Franck Cammas et Sophie de Turckheim ont nettement progressé sur les bords de près mais ne possèdent pas encore tous les automatismes au portant et lors des phases de transitions, notamment au passage des bouées sous le vent : « C'est de mieux en mieux mais nous perdons encore quelques longueurs dans ces phases là » commente le skipper Groupama.

La question qui se pose est donc de savoir combler ce handicap : « C'est évidemment important de s'entraîner dans la brise mais rien ne vaut la régate. C'est là que l'on apprend le plus car on donne tout et il y a de l'enjeu » ajoute Franck.


"Déçus mais pas abattus"
A ses côtés, Sophie est également réaliste : « Nous sommes forcément déçus mais pas abattus. Il nous reste du temps avant la sélection pour les Jeux de Rio. A bord, on communique de mieux en mieux et nous restons très forts dans le vent léger et médium. A nous de poursuivre nos efforts et d'établir un bon programme de régates ».


Sous le regard attentif de Franck Citeau à la tête d'une équipe qui intègre deux équipages en Medal Race avec Moana Vaireaux et Manon Audinet à la dixième place en plus de Besson et Riou, le collectif France de Nacra 17 est au top niveau tout comme celui des Anglais, des Australiens ou encore des Italiens.

Par la rédaction
Source : V.Borde

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?