mercredi 10 septembre 2014

Route du Rhum / Toujours à la recherche d’un partenaire leader, Bertrand de Broc sera bien au départ

Bertrand de Broc fera bel et bien partie de l’aventure Route du Rhum. Un pari courageux pour ce skipper chevronné qui compte bien réaliser une course alliant plaisir et performance.


Bertrand de Broc sera sur la Route du Rhum 2014.
Credit : VNAM

Pour prendre le départ de la Route du Rhum, 24 ans après sa première participation, Bertrand de Broc a dû rassembler les fonds nécessaires. « J’ai participé deux fois à cette Transat, deux belles aventures : en 1990 un démâtage à mi-course alors qu’un podium était envisageable, et en 2002 un arrêt sur décision personnelle, j’avais choisi de préserver mon trimaran plutôt que d’aller au carton… Cette fois je connais bien ce bateau, très bien le parcours et je pense qu’il peut se passer beaucoup de choses en terme de classement. »

VNAM a été remis à l'eau après des semaines de chantier à Lorient pour une révision générale et un relooking. De nombreux travaux ont également été engagés : carène, profil de quille et nouveau gréement dormant.


Un sponsor principal à trouver
Pour partir dans les meilleures conditions, le skipper de Sainte-Marine relance l’opération « Votre Nom Autour du Monde » qui lui avait permis de rassembler 6000 anonymes et une centaine de sociétés lors de son dernier Vendée Globe 2012, bouclé à la neuvième place. Le principe reste le même : proposer aux particuliers et aux entreprises d'inscrire leur nom sur la coque de l'IMOCA, et ainsi embarquer, même virtuellement, pour la plus mythique des transatlantiques en devenant ses sponsors officiels.

Bertrand de Broc souhaite encore plus optimiser ses chances : « Je suis à la recherche d’un partenaire leader pour optimiser la partie technique et médiatique …  Aujourd'hui, nous voulons aller encore plus loin et pour cela nous avons besoin d'un partenaire principal tout en continuant à fédérer le maximum de personnes autour de nos belles histoires de mer. Ce partenaire aura la chance de porter le nom du bateau ».

Par la rédaction
Source : Frette Communication

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?