jeudi 23 octobre 2014

IMOCA / Après le Rhum, le Vendée Globe pour Andréa Mura avec un bateau neuf

Le skipper italien Andrea Mura participera à la prochaine Route du Rhum en classe Rhum à bord de l’Open 50 Vento di Sardegna, avec lequel il avait déjà remporté l’édition 2010 de la course. La suite ? Le Vendée Globe sur un bateau de nouvelle génération.


Andrea Mura bientot sur la Route du Rhum.
Credit : Vento di Sardegna

Le marin, originaire de Sardaigne, comptera parmi les inscrits du prochain Vendée-Globe et sera ainsi le premier Italien à participer à cette mythique course au tour du monde en solitaire, sans escale ni assistance, avec un bateau tout neuf et compétitif.

Participer au Vendée-Globe est un rêve pour n’importe quel skipper passionné de course au large » déclare Andrea Mura. « J’ai finalement eu l’opportunité de me consacrer à un tel défi et je le ferai pour moi mais surtout pour mon pays et ma terre, la Sardaigne ».


Faire construire un nouveau bateau
Andrea Mura a eu la chance de pouvoir faire construire un nouveau bateau : “Nous sommes en train de concevoir un Imoca 60 et voulons qu’il soit compétitif et performant » explique le Sarde « Nous voulons nous donner toutes les chances pour obtenir une belle place lors de la prochaine édition de la course. Ce bateau sera construit chez Persico, un chantier qui se trouve à Bergamo (au Nord de l’Italie), et qui a conçu des bateaux pour la Volvo Ocean Race et l’America’s Cup. Le défi n’est sûrement pas simple mais je donnerai tout de mon mieux pour réussir ».


"Pas commercial mais sportif et humain"
« Mon projet » affirme Andrea Mura « ne sera pas commercial mais sportif et humain et suivra donc les valeurs que nous avons choisies avec les membres de mon ancien team: passion, identité et technologie… ”.


En attendant, place au Rhum !
Pendant la construction du nouveau Imoca 60, Andrea Mura portera haut les couleurs du drapeau de la Sardaigne sur la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. Le marin restera fidèle à la tradition italienne, même pendant la traversée en direction de la Guadeloupe : « J’ai réduit à un maximum la consommation de lyophilisés, car je souhaite m’alimenter avec la nourriture méditerranéenne : miel, câpres et «bottarega» (aliment sarde conçu à partir d’œufs de poisson)… »

par la rédaction
Source : Vento di Sardegna

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?