mardi 28 octobre 2014

ITW / Pas de slalom à La Torche, Delphine Cousin : "L’attente n’a pas été facile à gérer"

La 5ème étape de Coupe du Monde de Funboard sur le spot de La Torche s'est achevée ce week end. Le slalom n’a pas pu être lancé cette semaine, la faute à un vent capricieux. L’attente a été le maître mot cette semaine puisque les funboarders n’ont pas pu s’élancer en slalom : une situation compliquée à gérer pour les coureurs mais inhérente à ce sport où le vent dicte sa loi. On fait le point avec les Français.


Crédit : E Bellande

Didier Flamme, Manager de l’Equipe de France, revient sur cette semaine de compétition :
« C’est un peu une déception pour les riders de n’avoir pas pu courir sur une étape française aussi bien organisée et en plus avec du public. Ils avaient à cœur de bien faire mais c’est la loi du sport. Nous avons en donc profité pour faire le bilan de la saison 2014 et de commencer à préparer 2015. Evidemment, il faut rester concentré sur la compétition car il reste encore une étape. Avec la comptabilisation des discards, l’étape de Nouméa risque d’ailleurs d’être particulièrement cruciale.
A noter également que la France s’est distinguée en vagues cette semaine avec la très belle performance de Thomas Traversa, également reconnu comme athlète de haut-niveau et qui prend la tête du classement mondial à l’issue de l’épreuve. »


Ils ont dit :
Cyril Moussilmani, leader provisoire au classement général :
« L’attente était longue mais moins stressante qu’en Allemagne où on avait couru le premier jour et après on avait attendu toute la semaine. Au début de l’épreuve, on nous annonçait un peu de vent mais on ne savait pas trop à quoi s’attendre. Les organisateurs ont préféré lancer les vagues car les conditions étaient optimales. Mais je me sens plutôt bien : être en tête est toujours plus facile à gérer lorsqu’on ne sait pas ce qui va arriver. Je ne ressens pas de pression particulière. Je sais que le top 5 est assez serré et qu’il faut rester concentré jusqu’à la fin. J’ai passé une bonne partie de la saison dans le top du classement donc l’objectif est clairement de rester devant. »

Delphine Cousin, leader provisoire au classement mondial :
« Ca été vraiment une longue semaine, surtout que pour nous les filles on est rarement avec d’autres disciplines. L’attente à gérer n’a pas été facile, ce n’est pas ce que je préfère et j’étais assez stressée : On devait se tenir prête mais sans se mettre de pression et ne pas dépenser d’énergie pour rien. J’ai quand même été un peu surfé mais pas de planche cette semaine ! Maintenant, je me tourne vers Nouméa, je vais y aller une semaine avant car c’est un endroit que je ne connais pas mais je pense qu’on va avoir des super conditions. J’ai vraiment à cœur de garder le titre mondial et de montrer que je n’ai pas gagné l’année dernière par hasard ! »

Antoine Albeau, actuel numéro 2 au classement mondial :
« Bien sûr, c’est dommage que nous n’ayons pas pu courir en slalom cette semaine mais pour moi le temps est passé vite : j’ai participé à l’épreuve de vague et j’ai fini 9ème. Je suis assez content, j’ai bien marché. Et puis le reste du temps, j’étais dans l’eau (paddle, tow-in) et je me suis vraiment bien amusé. En plus le public a été au rendez-vous ici et c’était vraiment sympa. Maintenant je pense à Nouméa, j’espère qu’on va pouvoir courir pas mal de slalom et que ça va se jouer à la régulière ! »

Valérie Arrighetti-Ghibaudo, numéro 2 au classement mondial :
« J’étais vraiment ravie de revenir à La Torche : une étape de Coupe du Monde en France ce n’est pas tous les jours ! Donc forcément il y a un peu de déception car nous n’avons pas pu courir le slalom. La semaine a été assez longue, il y a eu beaucoup d’attente. Il fallait rester sur place car nous pouvions aller sur l’eau à tout moment. Comme il n’y a pas eu de courses ici, je suis obligée d’aller participer à la dernière épreuve à Nouméa si je ne veux pas rétrograder au classement. Je serai prête à tout donner ! »

Julien Quentel, actuel numéro 7 au classement mondial :
«Je savais que ça allait être difficile de courir les deux disciplines ici à La Torche. Les conditions étaient réunies pour lancer les vagues mais pas le slalom. Quand on a vu la météo, on a su que ce serait compliqué et je ne voulais pas partir pour faire juste une manche. C’est dommage pour le public mais c’est le sport d’abord. Il ne reste qu’une seule étape mais rien n’est joué dans le top 5 et je peux encore tirer mon épingle du jeu. Je pars dans peu de temps à Nouméa pour m’entraîner et prendre la température sur place pour être prêt à tout donner pour la dernière étape de la saison. »


Classement mondial PWA de l’Équipe de France
Hommes
1er- Cyril Moussilmani (La Pelle – Marseille)
2ème - Antoine Albeau (WC Couardais)
7ème- Julien Quentel (CW Adventures)

Femmes
1ère- Delphine Cousin (YC Carnac)
2ème- Valérie Arrighetti-Ghibaudo (SFWO)

Les autres français dans le top 15
Hommes
3ème- Pierre Mortefon (CNGM)
5ème- Pascal Toselli (CN Marignanais)
12ème- Cédric Bordes (CN Marignanais)

Femmes
11ème - Marion Dusart (HWO)
13ème – Marion Mortefon (CN Corbières)

par la rédaction
Source : Havas

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?