vendredi 31 octobre 2014

Route du Rhum / La météo se précise, avantage aux "gros" Ultimes

A deux jours du départ, les conditions météo annoncées sur la route de Pointe-à-Pitre (24 heures de près, 24 heures de reaching, puis du portant) semblent aujourd’hui être très favorables aux trois plus gros bateaux de la classe Ultime. Le vainqueur parmi Spindrift 2, Sodebo et Banque Populaire ? Ils devraient tirer leur épingle du jeu. Sur le papier. Reste la pratique, qui est tout sauf une science exacte !

Derniers jours au chaud pour les Ultimes à Saint-Malo.
Credit : A.Courcoux


Spindrift 2, Banque Populaire VII, Sodebo Ultim' (et dans une moindre mesure Idec Sport) capables de vitesses de croisière supérieures à 30 nœuds au portant, le tout dans un relatif confort de navigation, devraient tirer leur épingle du jeu. Mais la longueur et la puissance ne font pas tout.

Encore faut-il que Yann Guichard, Loïck Peyron et Thomas Coville soient physiquement à même de tirer le potentiel des géants sur lesquels ils sont embarqués. Sur le Maxi80 Prince de Bretagne, son trimaran de 24 mètres taillé pour la transat, Lionel Lemonchois, double vainqueur de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe et détenteur du temps de référence sur le parcours a aussi son mot à dire, car l’homme est redoutable lorsqu’il faut attaquer en multicoque.

Ce qui est presque certain, c’est qu’il y aura deux courses dans la course. L’une opposant les grands, l’autre les Multi70, car on voit mal sur le papier (et compte tenu des prévisions météo actuelles) comment les petits poucets de la classe pourraient l’emporter.

Par la rédaction
Sources : Rivacom - ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?