vendredi 17 octobre 2014

Route du Rhum / Première course IMOCA en solitaire pour Armel Tripon, skipper sans sponsor

Armel Tripon sera le « bizuth » de la Route du Rhum en IMOCA. Depuis quelques mois, le skipper de "For Humble Heroes" découvre avec bonheur son bateau (ex-Groupe Bel). Tout est nouveau pour lui dans cette série et son regard neuf sur ce monde du très haut niveau n’en est que plus intéressant. Armel Tripon prendra le départ de la Route du Rhum sans sponsor et compte bien attirer l'attention d'un gros partenaire dans la perspective du Vendée Globe.


Armel Tripon au départ de la Route du Rhum
Credit : E.Allaire

A bord des  IMOCA au départ de la Route du Rhum, on trouvera une pléiade de stars du Vendée Globe : François Gabart et Vincent Riou, Marc Guillemot, Jérémie Beyou... Armel Tripon, lui, n’a pas ce profil. Le skipper de For Humble Heroes s’alignera pour la première fois au départ d’une grande course dans la catégorie des IMOCA.


Pas un débutant 
A bord de For Humble Heroes (plan VPLP-Verdier de première génération, l’ex-Groupe Bel de Kito de Pavant), le marin nantais n’aura évidemment pas l’étiquette de favori. « Je ne me trompe pas d’objectif » confirme Armel Tripon. « François Gabart et Vincent Riou viennent pour gagner. Moi, mon ambition est de terminer la course et faire honneur à ceux qui me font confiance. » Et aussi séduire le gros partenaire qu'il recherche pour le Vendée Globe...


Sportivement, il ne faudra pas conclure trop vite qu’Armel Tripon se retrouve par hasard sur cette dixième Route du Rhum. Il avait remporté la Mini Transat en 2003. Cette année-là, Armel avait remporté toutes les courses de la saison. Il a ensuite ferraillé quelques années sur le circuit Figaro, puis a brillé de nouveau ces dernières années en Class40. Bref, le navigateur nantais n’est pas franchement un débutant ! Mais en IMOCA, tout est différent.


A la recherche d'un sponsor pour le Vendée Globe
Le monocoque IMOCA d'Armel Tripon sera le seul à se présenter au départ de la Route du Rhum sans marquage dans ses voiles. Une façon d'attirer l'attention d'un ou plusieurs sponsors, une grande entreprise ou une marque, qui souhaiterait monter à bord, donner son nom au bateau et de bénéficier de la forte exposition médiatique qu'offre une participation au Vendée Globe. Avis aux partenaires potentiels...

par la rédaction
Source : Vendée Globe

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?