mercredi 8 octobre 2014

Sponsoring / Juliette Pêtrès sur la Route du Rhum : "Le premier objectif est déjà rempli"

Être au départ de la plus belle des transatlantiques, cinq ans après avoir pris la barre d’un bateau pour la première fois, cela relève de l’exceptionnel. D’autant plus lorsqu’on est vétérinaire de profession. Juliette Pêtrès, Vannetaise de 32 ans, mordue de course au large, est prête pour la Route du Rhum. Seuls 50 000 euros de budget lui manquent aujourd’hui pour l’aborder dans les meilleures conditions. Elle lance donc un dernier appel pour attirer de nouveaux partenaires.


Juliette Pêtrès sur la Route du Rhum
 Credit : GO Image

Une vétérinaire sur le Rhum
"Je suis vétérinaire, diplômée de Nantes en 2006. J'aime le monde animal, mais depuis cinq ans, j'ai découvert un autre univers : celui de la mer et la voile en particulier. Sur l'eau, aujourd’hui, je retrouve les sensations que j’ai ainsi pu avoir à cheval : être seule dans la nature avec un grand sentiment de liberté. Et la finesse que demande un cheval pour être dirigé n’est pas si éloignée des réglages fins d’une voile et du feeling à la barre qu’il faut avoir pour bien mener son bateau."


Le 2 novembre prochain à Saint-Malo, tu prendras le départ de la Route du Rhum dans la catégorie Class’40. Quels sont tes objectifs ?
"Le premier est déjà rempli : c’était d’être au départ, et donc de trouver des sponsors et un bateau. Ensuite, le deuxième est bien sûr d’arriver au bout. Cela fait seulement cinq ans que je me suis mise à la voile, en marge de mon métier de vétérinaire, alors je serais vraiment fière d’arriver à Pointe-à-Pitre."


Peux-tu nous parler un peu plus en détail de ton projet et de son origine ?
"Il remonte à un peu plus d’un an, en août l’année dernière, quand j’ai eu l’occasion de naviguer aux côtés de Bertrand de Broc sur son monocoque 60 pieds du Vendée Globe et avec Armel Tripon sur son Class’40 Geodis. Mais l’envie de faire de la course au large, elle, est venue progressivement depuis que j’ai commencé la voile. Je me suis mis en tête de tenter un projet un peu fou, celui d’être au départ de la Route du Rhum cette année, de trouver des "sous" et un bateau. Le Class’40 me plaît beaucoup, c’est une taille bien adaptée à mes envies et capacités."


Tu as déjà réuni 150 000 euros de budget grâce au soutien de nombreux partenaires, mais la porte reste ouverte à une ou deux nouvelles entreprises…
" J’ai trouvé le budget minimum pour louer le bateau et prendre le départ. Maintenant, son nom reste à vendre. Un partenaire titre peut donc toujours se manifester. Cela me permettrait de boucler définitivement mon budget, sachant qu’il manque environ 50 000 euros pour être à l’aise et faire les choses au mieux, c’est-à-dire assurer ma sécurité et celle du bateau."



Zoom sur son Class40 
Construit en 2009, il a déjà couru la Route du Rhum en 2010 avec Pete Goss, navigateur britannique qui s’est rendu célèbre en 1996, lorsqu’il a sauvé Raphaël Dinelli sur le Vendée Globe.


MAJ le 10 octobre
Elle lançait il y a quelques jours seulement un appel pour trouver LE sponsor titre de son projet Route du Rhum - Destination Guadeloupe, Juliette PÊTRÈS a été entendue. La Société « Eau et Patrimoine », spécialisée dans la négociation de biens immobiliers liés à l’élément liquide, vient de passer un accord avec la jeune navigatrice. Son bateau portera le nom de l’agence immobilière pour la dixième édition de la Route du Rhum.

Par la rédaction
Source : La 7e Vague

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?