mardi 25 novembre 2014

Rhum / Gitana XV parmi les grands, Sébastien Josse : "Les plans porteurs ont clairement fait leurs preuves"

A la barre du Multi70 Edmond de Rothschild, petit poucet de la classe Ultime, Sébastien Josse a signé une performance plus que remarquée face aux trimarans géants de la catégorie reine : le skipper de Gitana XV montait sur le podium, pour sa première transat en solitaire en multicoque. Avant de tourner la page de la Route du Rhum pour s’élancer dans de nouveaux grands défis, le marin se replonge dans sa transatlantique.



Sébastien Josse : "J’ai gagné la Route du Rhum dans ma catégorie, celle des petits grands multicoques !"
Credit : Y.Zedda/Gitana SA

Une 3e place aux airs de victoire
« Je considérais qu’une 4e place serait déjà un très bon résultat compte tenu du plateau des gros multicoques en Ultime. Mais dans un coin de ma tête, j’avais envie de plus. Je pensais avoir une carte à jouer dans la catégorie des 70-80 pieds. Banque Populaire et Spindrift étaient intouchables. Quand j’étais à 100 % pour accrocher ma 3e place, je pense que Loïck (Peyron) et Yann (Guichard)  avaient encore au moins 20 % du potentiel de leur machine sous le pied. J’ai gagné la Route du Rhum dans ma catégorie (rires) …celle des petits grands multicoques ! »


Plans porteurs OK, l’innovation récompensée
« Le système des plans porteurs développé par le Gitana Team, en collaboration avec l’équipe de Guillaume Verdier, a clairement fait ses preuves et les safrans sont arrivés intacts en Guadeloupe. Cette transat nous a permis de valider la fiabilité du système dans le mauvais temps, lors des premiers jours de course, mais également sur la durée. Le Multi70 Edmond de Rothschild n’était pas équipé d’outils de mesures de performance mais en termes de sensation, le plus est réel.

Les safrans en T créent un effet turbo indéniable sur le bateau à certaines allures. L’ajout de ce système est également intéressant question sécurité car nous avons gagné en stabilité ce qui m’a notamment permis d’attaquer les premiers jours dans la brise sans me sentir en danger. Le pari du Gitana Team était audacieux compte tenu du peu de temps de développement et de fiabilisation que nous avions mais l’expérience est un succès. Notre marge de progression est encore importante, ce qui s’annonce passionnant pour la suite.»


L’avenir : "Devenir le premier trimaran océanique volant"
« Le Gitana Team va poursuivre les développements sur la plateforme du Multi70 Edmond de Rothschild. Avec les plans porteurs sur les safrans de flotteurs, nous avons ouvert une voie et franchi une première étape importante mais ce n’est pas fini. Nous allons mener des investigations plus poussées sur les nouvelles générations d’appendices. L’objectif est de capitaliser sur l’avance prise et de devenir le premier trimaran océanique volant. 

Dans le même temps, l’équipe travaille sur le monocoque 60’ Edmond de Rothschild, actuellement en construction chez Multiplast à Vannes et dont la mise à l’eau est programmée en juin 2015. C’est un autre défi mais tout aussi motivant qui nous attend avec la Transat Jacques Vabre en novembre et bien sûr le Vendée Globe 2016 que nous avons déjà tous en tête.  »


Vous conseille : Route du Rhum / Sébastien Josse, superbe troisième avec son Multi70 : "Que du bonheur !"

http://www.scanvoile.com/2014/11/route-du-rhum-sebastien-josse-superbe.html#.VHMQVouG-jI

Par la rédaction
Source : T.Combot Seta

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?