samedi 15 novembre 2014

Route du Rhum / Les arrivées se succèdent à Pointe-à-Pitre, les podiums IMOCA et Multi50 à la loupe

Arrivées en rafale à Pointe-à-Pitre ! Après François Gabart hier soir, grand vainqueur IMOCA, Jérémie Beyou a pris la 2e place cette nuit. En fin d'après-midi, Marc Guillemot concluait sa dernière course avec Safran par un beau podium. Chapeau ! 


Dernière avec Safran, Marc Guillemot sur le podium de la Route du Rhum !


Credit : A.Courcoux

En Multi50, grosse bagarre pour la troisième place. Derrière Erwan Le Roux et Lalou Roucayrol, Gilles Lamiré s'est invité sur le podium, 25 minutes seulement devant Yves Le Blevec et ses deux escales techniques. 

IMOCA
Jérémie Beyou, 2e IMOCA
Le skipper de Maître Coq n’a rien lâché malgré plusieurs avaries à bord, et a même poussé François Gabart dans ses retranchements. Arrivé samedi 15 novembre à 02 heures 11 minutes 18 secondes HF, Jérémie Beyou a mis 12 jours 12 heures 11 minutes et 18 secondes pour boucler le parcours de 3542 milles. L’écart au premier, François Gabart, est de 7 heures 32 minutes et 23 secondes.

Jérémie Beyou : "C’était dur, ce Rhum !"
« Vu la saison que j’ai faite avant, c’est vraiment une belle deuxième place. Ce n’est pas facile d’enchaîner une solitaire et une Route du Rhum. C’était dur, ce Rhum ! Les meilleurs moments, il n’y en a pas ! J’en ai plein les bottes. Les meilleur moment, c’est sans doute le classement et quand tu fais une bonne trajectoire. »


Marc Guillemot, 3e IMOCA
Podium pour Marc Guillemot et sa dernière avec Safran ! « Marco », qui participait à sa cinquième Route du Rhum consécutive (4e en 1998 en ORMA, 2e en 2002 en ORMA, 7e en 2006 en IMOCA, 3e en 2010 en IMOCA), a fait preuve d’une ténacité à toute épreuve. Malgré de très nombreuses avaries et de gros soucis d'énergie, il s'est battu pour rester dans le trio de tête. Il est arrivé à Pointe-à-Pitre dans un état de fatigue extrême car privé de pilote automatique depuis plus de 72 heures.

Ce samedi 15 novembre à 15 heures 59 minutes 20 secondes HF, le marin a franchi la ligne d’arrivée de la 10e Route du Rhum. Le skipper de Safran a mis 13 jours 1 heure 59 minutes et 20 secondes pour boucler le parcours de 3 542 milles à la vitesse moyenne de 11,28 nœuds. Il a parcouru en réalité 4056 milles à 12,92 nœuds de moyenne. L’écart au premier, François Gabart, est de 21 heures 20 minutes et 25 secondes.


MULTI50
Gilles Lamiré, 3e Multi50 : "J’en ai un peu marre de cette image d’amateur"
Pour sa troisième participation à l’épreuve (11e en 2006 en Orma et 6e en 2010 en Ultime), Gilles Lamiré a su parfaitement maîtriser sa monture. Une monture avec laquelle Lionel Lemonchois avait remporté le Rhum dans la catégorie des Multi50 en 2010. Samedi 15 novembre à 00 heure 44 minutes et 37 secondes (heure de Paris), Gilles Lamiré a franchi la ligne d’arrivée en troisième position. Le skipper de Rennes Métropole – Saint-Malo Agglomération a mis 12 jours 10 heures 44 minutes et 37 secondes pour boucler le parcours de 3 542 milles à la vitesse moyenne de 11,86 nœuds.

« Je suis très content car j’ai été au contact avec les deux premiers. Mais Yves m’a mis une grosse pression. On savait que ça allait être serré. J’ai navigué diminué mais avec Karine Fauconnier (au routage), on a fait un super boulot.  

Hier, je pensais pourtant que c’était cuit. Mon gennaker était en train de se déchirer. Il était temps que j’arrive. Je me suis étonné. C’est bien parce que j’en ai un peu marre d’avoir cette image d’amateur qui me colle à la peau. Même si je cultive ma différence, j’applique une méthode professionnelle. Et le bateau est un super bateau. Il est extraordinaire. J’ai été au taquet toute la course. »


Yves Le Blevec, 4e Multi50 : "Le Rhum, il n’est pas pour toi"
Il a mené la flotte des Multi50, s’est arrêté à deux reprises pour fiabiliser le système électronique et repartir avec près de 24 heures de retard. Yves le Blevec conclut cette Route du Rhum par une 4è place, 25 minutes après Gilles Lamiré.

"La course s’est arrêtée trois jours après le départ. En une demie heure, deux aériens ont cassé. Je pouvais continuer la course, mais en convoyage.

Au nord de l’île, j’ai cru que ça allait le faire, Gilles est passé comme une fleur là où on n’est pas passé. 

La déception est avalée depuis un bout de temps même si elle est toujours là. Je me suis toujours dis que je pouvais largement tenir la cadence d’Erwan (Erwan le Roux, ndlr). 

Ca a été dur hier quand il est arrivé :  je me suis dit "et bien voilà, le Rhum il n’est pas pour toi."

Le bateau va être vendu et va encore naviguer."

Classements
Podium IMOCA
1 MACIF - FRANCOIS GABART Arrivé le 14/11/2014 à 18:38:55, en 12 jours, 4 heures, 38 minutes et 55 secondes à la vitesse moyenne de 12.10 noeuds.
2 MAITRE COQ - JEREMIE BEYOU Arrivé le 15/11/2014 à 02:11:18, en 12 jours, 12 heures, 11 minutes et 18 secondes à la vitesse moyenne de 11.80 noeuds.
3 SAFRAN - MARC GUILLEMOT Arrivé 15/11/2014 à 15:59:20, en 13 jours 1 heure 59 minutes et 20 secondes à la vitesse moyenne de 11,28 nœuds.

Podium MULTI50
1 FENETREA - CARDINAL - ERWAN LE ROUX Arrivé le 13/11/2014 à 19:13:55, en 11 jours, 5 heures, 13 minutes et 55 secondes à la vitesse moyenne de 13.16 noeuds.
2 ARKEMA REGION AQUITAINE - LALOU ROUCAYROL Arrivé le 14/11/2014 à 11:29:10, en 11 jours, 21 heures, 29 minutes et 10 secondes à la vitesse moyenne de 12.41 noeuds.
3 RENNES METROPOLE - SAINT MALO AGGLOMERATION - GILLES LAMIRE Arrivé le 15/11/2014 à 00:44:37, en 12 jours, 10 heures, 44 minutes et 37 secondes à la vitesse moyenne de 11.86 noeuds.

Vous conseille : Multi50 / Vainqueur à Pointe-à-Pitre, Erwan Le Roux : "J'ai gagné la Route du Rhum !"

http://www.scanvoile.com/2014/11/multi50-vainqueur-pointe-pitre-erwan-le.html#.VGcva_mG-jI

Lalou Roucayrol second Multi50 ce matin (ITW)

http://www.scanvoile.com/2014/11/route-du-rhum-lalou-roucayrol-second.html#.VGcvlPmG-jI


Par la rédaction
Sources : Rivacom - Kaori - Scanvoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?