samedi 8 novembre 2014

Route du Rhum / Yann Guichard ne lâche rien : "Je continue à mettre du rythme et attaquer !"

A moins de 1000 milles de l’arc antillais, les grains dictent leur loi. Seul pour gérer la situation à bord de Spindrift 2, Yann Guichard y passe une énergie folle pour éviter que la machine ne s’emballe. Dans ces conditions, impossible pour lui de réduire à temps la voilure, il s’écarte plutôt du vent pour temporiser. Attendu dans plus ou moins 48 heures, le skipper de Spindrift racing garde la cadence.


Yann Guichard : "tout ce que j’ai réussi à reprendre s’est évaporé dans les grains."
Credit : Th.Martinez

“Il y a pas mal de zones orageuses dans l’alizé,” expliquait Yann à la mi-journée. ”Ce matin, je suis passé de 15 à 0 nœuds en quelques secondes. J’ai pris la trinquette et le gennaker à contre. Je vous laisse imaginer le travail que cela m’a demandé après pour remettre le bateau sur des rails.”

Malgré une nuit quasiment blanche de sommeil comme en gain sur le leader, Yann Guichard affiche un moral au beau fixe : “Je n’ai pas beaucoup dormi pour allumer à la barre et gagner du terrain sur Loïck (Peyron, à 170 milles) mais tout ce que j’ai réussi à lui reprendre s’est évaporé dans les grains. Sinon, tout va très bien à bord de Spindrift 2 et je n’ai aucun ‘bobo’ à déplorer !”


Une approche compliquée
Rallier la Guadeloupe, ne sera pas de tout repos non plus. Les quelques heures qui pourraient vraisemblablement se dérouler de nuit finiront de puiser dans les ressources des marins dont le plaisir d’en finir devrait se lire sur les visages. “Je continue à mettre du rythme pour avoir toujours la bonne voilure et attaquer,” confiait enfin l’homme de Spindrift 2 ce midi, avant d’ajouter : “A Pointe-À-Pitre, je serai fatigué mais très heureux d’arriver !”

Vous conseille : Ils arrivent ! Les premiers Ultimes attendus lundi, Loïck Peyron tout schuss !

http://www.scanvoile.com/2014/11/route-du-rhum-ils-arrivent-les-premiers.html#.VF5TKfmG-jI

Par la rédaction
Sources : V.Bouchet - ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?