mercredi 31 décembre 2014

Barcelona World Race / C'est parti pour un Tour ! Tout savoir sur le départ ce mercredi à 13h de Barcelone

Le coup de canon de la Barcelona World Race sera donné aujourd'hui mercredi, le 31 décembre, à 13 heures. Les huit Imoca devraient faire leurs adieux à la terre avec peu de vent dans les premières heures d’un périple qui devrait durer près de trois mois. 


Les marins de la Barcelona World Race s'élancent demain !
Credit : G.Martin Raget /BWR


Dispositif  vidéo au départ
Un départ à suivre en direct, commenté par Jean-Pierre Dick, double vainqueur en titre, sur Canal+ Sport et Sport +, ou sur le site internet de la course : www.barcelonaworldrace.org/fr.


Pour suivre la course au plus près
A compter du 1er janvier, le site de la Barcelona World Race proposera chaque jour une heure de journal télévisé comprenant les interviews des skippers, des vidéos du large, ainsi que les réactions des invités sur le plateau. Les vidéoconférence avec les skippers seront enregistrées préalablement et seront ensuite présentées en sélectionnant les passages les plus intéressants.

L'émission sera divisée en quatre parts égales : à 14h30, le programme en espagnol, 14h45 en catalan, 15h00 en anglais et 15h15 en français.



Veille de départ, ils ont dit :
Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) : « Ça risque d’être du grand classique avec une sortie de Méditerranée un tantinet foireuse ! On peut arriver au détroit de Gibraltar entre trois et cinq jours, autant dire qu’il faut encore attendre mercredi matin pour apprécier les dernières évolutions. »

Alex Thomson (Hugo Boss) : « Nous acceptons le statut de favoris. Nous avons beaucoup d’expérience, et nous courrons sur l’un des bateaux les plus rapides. Et j’ai la chance de pouvoir compter sur Pepe (Ribes), l’un des marins les plus durs au mal, les plus endurant. Nous formons une équipe très ambitieuse qui veut gagner. »

Sébastien Audigane (Renault Captur) : « La Méditerranée reste une mer assez compliquée. La mer d’Alboran est bordée d’un arc de montagnes entre 2000 et 3000 mètres qui créent des zones curieuses. Il y aura forcément des coups à jouer. »

Bruno Garcia (We are Water) : « Nous allons partir sous le soleil et dans très peu de vent. Je ne connais pas encore parfaitement le bateau, je préfère partir dans ces conditions. Cela enlève un peu de stress pour les manœuvres du départ. »

Conrad Coleman (Spirit of Hungary) : « Nandor (Fa) m’a invité il y a un mois mais c’est aujourd’hui que je prends conscience du privilège que j’ai d’être parmi tous ces skippers. C’est une chance de porter les rêves de Nandor et c’est avec beaucoup de respect que j’ai accepté d’être un peu le vecteur de ce rêve de tour du monde. »



Credit : G.Martin Raget/BWR

Jean-Pierre Dick (double vainqueur) :« La Barcelona World Race est un bon moment de ma vie, ma vie de marin mais aussi ma vie tout court. Cette course me permet de m’exprimer. De plus, étant natif de Nice, la Méditerranée est ma mer de naissance. S’il y a un secret dans ce challenge en double, il est de faire confiance à l’autre, de ne pas avoir de rapport biaisé. Il doit se former une vraie équipe, celle qui apporte de la valeur ajoutée dans les échanges au quotidien. »

Par la rédaction
Source : Barcelona World Race

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?