mercredi 7 janvier 2015

Barcelona World Race / Bernard Stamm : "C’est un peu ambiance Solitaire du Figaro océanique"

Partis depuis une semaine tout juste, les concurrents de la Barcelona World Race se livrent depuis le coup de canon à une véritable régate. A grand renfort de placements et de réglages fins, ils avalent les premiers milles de ce tour du monde sur un mode figariste. Un rythme loin de les ménager mais qui sied parfaitement au duo de Cheminées Poujoulat, adepte de l’exercice du combat rapproché. Bernard Stamm et Jean Le Cam restent en position d’attaquants, bien installés dans le peloton de tête.



Selfie de Bernard Stamm et Jean Le Cam sur la Barcelona World Race.
Credit : B.Stamm


Qui ne tente rien n’a rien ! Après un décalage au Sud, vers les côtes marocaines juste avant le passage de Gibraltar, Bernard Stamm et Jean Le Cam ont pimenté leur route d’une bonne pincée d’Ouest pour tirer parti d’un déplacement favorable de l’anticyclone et avoir un meilleur angle pour aborder le Pot au Noir. Une option qui n’aura pas eu l’effet escompté, les deux marins s’étant retrouvés aux prises avec les petits airs. « On a pensé passer mais l’anticyclone est descendu plus vite qu’on ne l’imaginait, confiait Bernard Stamm. Recadrant leur trajectoire au Sud, les deux marins ont renoué le contact avec leurs concurrents directs, GAES Centreos Auditivos et Neutrogena, pointant à 35 milles du leader Hugo Boss ce matin.

Images faites par les marins

En mode Solitaire du Figaro
« C’est un peu ambiance Solitaire du Figaro océanique, admet Bernard Stamm. Mais on est conscient qu’on part autour du monde, donc on essaye de se relayer un maximum. Il ne faut rien lâcher. On est en permanence un dessus, voire les deux, quelles que soient les conditions ». Et à l’approche du Pot au Noir, la navigation ne devrait rien perdre en intensité… 


Classement à 9 h UTC


Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?