vendredi 9 janvier 2015

Régates / Diam 24, J80, Longtze, Mach 6.50, ils auront rendez-vous au Grand Prix de l'Ecole Navale en 2015

La 14e édition du Grand Prix de l'Ecole Navale se tiendra du jeudi 14 au dimanche 17 mai prochain, en rade de Brest puis en baies de Crozon-Morgat et Camaret. Comme toujours, la qualité de l'accueil et la convivialité seront au programme mais quelques nouveautés sont également au menu. Petite revue de détails.


Lancement du Grand Prix de l'Ecole Navale 2015 au Salon Nautique.
Credit : DR

Depuis sa création en 2002, le Grand Prix de l'Ecole Navale a su réunir tous les ingrédients pour devenir l'un rendez-vous européens les plus importants et les plus fréquentés. L'épreuve s'est même mutée en véritable « classique ». Cela promet de se vérifier encore en 2015, d'autant que deux nouvelles séries – les Speedfeet 18 et les monotypes 750 – font leur entrée et que les Diam 24 One Design connaissent un succès grandissant.

« Nous avions été parmi les premiers à les accueillir cette année, et nous sommes heureux de les recevoir à nouveau en mai prochain. », explique le Lieutenant de Vaisseau Alain Daoulas, commissaire nautique de la course, qui recevra donc Bernard Stamm, Lionel Lemonchois, Yann Guichard, Erwan Tabarly, Jérémie Beyou et une vingtaine d'autres « super stars » de la voile sur le site de l'Ecole navale, aux côtés des Longtze, les Mach 6.50 et les J70 tandis que les J80 seront rassemblés à Camaret.


Onze séries, 200 bateaux
« C'est l'une des autres nouveautés de la prochaine édition. Ces derniers, qui devraient être entre 70 et 80, testeront donc un nouveau terrain de jeu », poursuit Alain Daoulas, précisant par ailleurs qu'à Morgat, pas moins de six classes seront réunies : les Open 5.70, les Corsaires, les Seascape 18, les J22, les Speedfeet 18 et les monotypes 750.

« En 2014, neuf séries étaient représentées. Lors de cette 14e édition elles seront onze. Nous espérons un total de 200 bateaux », souligne t-il.

Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?