dimanche 19 avril 2015

Figaro / Jérémie Beyou, serein pour le départ de la Solo Maître CoQ (Vidéo)

Vainqueur en 2014, Jérémie Beyou tentera de réussir le doublé sur la Solo Maître CoQ. Le skipper a laché la barre de son Diam 24 pour venir défendre son titre au Sables d'Olonne. Rencontre à la veille du départ


Crédit : Ch Favreau


Comment appréhendez-vous cette Solo Maître CoQ 2015 ?
Jérémie Beyou : « Je me suis fixé trois objectifs : m’entraîner sur les petits parcours à prendre des départs à 40 bateaux et à passer des bouées de dégagement, c’est quelque chose que je ne peux pas simuler à l’entraînement. Ensuite, je vais tester mon nouveau spi qui sort de la voilerie Incidences et que j’utiliserai sans doute sur la Solitaire du Figaro. Enfin, et c’est ma priorité sur cette Solo Maître CoQ, je vais me confronter à la concurrence sur le parcours de 300 milles (555 km) passant par Belle-Ile, l’île d’Yeu et l’île de Ré. Nous serons dans des conditions qui ressemblent vraiment à une étape de Solitaire, c’est en quelque sorte une répétition grandeur nature. »

En grande confiance ? 
Jérémie Beyou : «Je ne parlerais pas de confiance, mais plutôt de sérénité. Aujourd’hui, je ne joue plus à me faire peur. Au niveau de ma préparation, je suis pile dans les mêmes clous que l’année dernière à la même époque, peut-être même un peu en avance sur les voiles. Si le nouveau spi fonctionne bien sur cette Solo Maître CoQ, le dossier sera validé, alors que l’année dernière, je me suis posé des questions très tard. »

Cette Solo Maître CoQ est l’occasion de jauger la concurrence, comment la voyez-vous ?
Jérémie Beyou : « Je pense que nous allons retrouver les mêmes clients que l’année dernière, d’ailleurs ce sont ceux qui, depuis janvier, sortent du lot aux entraînements à Port-la-Forêt : Yann Eliès, Charlie Dalin, Corentin Horeau… Personnellement, je ne suis jamais le meilleur aux entraînements ou sur ces courses d’avant-saison, parce que je me fixe des objectifs très spécifiques à chaque fois, comme mon spi sur la Solo Maître CoQ, qui font que le résultat n’est pas forcément la priorité. Cela ne m’a pas empêché de gagner cette Solo Maître CoQ l’an dernier…»

Vous avez un titre à défendre, donc un peu de pression ?
Jérémie Beyou : "C’est vrai que l’année dernière, Maître CoQ sponsorisait la course pour la première fois et je l’ai remportée, c’était la totale ! Maintenant, peut-être que j’ai mis la barre haute, pour faire comme on dit « rebelote » ! Mais cela n’est pas si facile de gagner deux fois de suite ! Après, vous me connaissez, quand je suis sur l’eau, je n’ai pas envie d’être derrière…"



[FIGARO] Embarquez avec Jeremie et Maître CoQ en cette veille de Solo Maitre Coq !
Posted by Jérémie Beyou en course on dimanche 19 avril 2015


par la rédaction
Source : A Bourgeois

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?