jeudi 9 avril 2015

ITW / Zoom sur Pierre-Alexis Ponsot, le coach Diam 24 de l'Ecole Nationale de Voile à Quiberon

Ancien membre de l’Equipe de France en Star, Pierre-Alexis Ponsot connait bien le Tour Voile. Coach des Diam 24 à l'Ecole Nationale de Voile de Quiberon (GDF SUEZ, Sodebo, Spindrift et Vannes Agglomération Golfe du Morbihan), rencontre avec "PAP", en charge de la préparation sportive et technique sur l’ensemble des épreuves de la saison. Entretien.


Credit : Ouest France

Stages d'entrainement, et de cinq
« Nous avons commencé les entrainements le 6 janvier avec des stages de cinq jours, tous les quinze jours. Sobebo et GDF SUEZ ont commencé à naviguer ensemble dès janvier. Puis Spindrift a rejoint le groupe en février. Concernant les jeunes de Vannes Agglomération Golfe du Morbihan (Quentin Delapierre, Matthieu Salomon, Arthur Ponroy,... ), nous étions dans une logique de les intégrer dès le début pour qu’ils sautent dans le train en route. Ils n’avaient pas encore de bateau, nous avons donc fait un mixte avec les équipiers de Sodebo."


Le Diam 24, un bateau technique
"Sur un Diam 24, l’important est de faire pas mal d’heures sur l’eau car c’est un bateau très technique, notamment lors des virements de bord. Toutes les transitions entre le petit temps (moins de 10 nœuds) et le temps medium sont particulièrement difficiles à gérer."


Le Spi Ouest France ou la première confrontation
"Pour nous, le Spi Ouest-France a permis d’évaluer le travail qu’on a fourni jusqu’à présent. Il y a des petits soucis de matériel sur les bateaux mais c’est normal, c’est la mise en route."


PAP, "un générateur de performance"
"Cette année, mon rôle est de mettre en place la préparation sportive et technique, de définir la stratégie de préparation, d’organiser les contenus d’entrainements et de gérer toute la partie coaching sur les épreuves. Je m’occupe prioritairement de GDF SUEZ, Sodebo et Vannes Agglomération Golfe du Morbihan.

La performance, c’est la partie sportive, et le coach est là pour mettre en musique les qualités des sportifs afin qu’ils puissent s’exprimer pleinement le jour de la compétition.

Parallèlement, il y a toute la préparation physique. Je travaille en collaboration avec François Bonneau (le préparateur physique de Sodebo) pour discuter des contraintes techniques, physiques et énergétiques que le Diam 24 demande. Derrière, l’objectif est de mettre en place un programme adapté.

Pour GDF SUEZ, c’est un peu particulier car ils ont un projet GC32 en plus du Diam 24. L’idée est donc qu’ils soient sur un objectif de maintien physique plus que de préparation physique ."


Pierre-Alexis Ponsot
Credit : JM Liot


Par la rédaction
Source : Diam24 One Design

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?