jeudi 23 avril 2015

Sponsoring / Roland Jourdain, Eric Péron, Gildas Morvan, cap sur le Vendée Globe ? Opération séduction

Après Jean Le Cam, Fabrice Amedeo, Armel Tripon ou Pascal Bidégorry, on poursuit la rencontre des skippers rêvant de s'engager sur le Vendée Globe 2016. Lors du Speed Dating réunissant sponsors et marins, ils étaient seize à présenter leurs projets, espérant séduire des partenaires. Rencontres avec Gildas Morvan, Roland Jourdain, Kito de Pavant, Eric Péron...


Credit : DPPI/Vendée Globe

Gildas Morvan : « Le Vendée Globe serait une logique après mes années sur le circuit Figaro. C’est le Graal pour le marin en solitaire. Mon partenaire en Figaro depuis 15 ans, Cercle Vert, ne peut malheureusement pas financer un projet de l’ampleur du Vendée Globe. Je pars donc en quête de sponsors. »


Alessandro di Benedetto : « Le dernier Vendée Globe a été une fantastique aventure pour moi et je veux revenir en 2016. Je dispose d’un bateau (l’ex Aviva de Dee Caffari) grâce à un passionné du Vendée Globe qui l’a acheté pour moi. Le bateau est donc bloqué mais je dois le rembourser. Le projet est prêt mais je n’ai pas de partenaires à ce jour. »


Eric Defert : « Je propose une aventure sur quatre ans et deux éditions : une première avec un bateau ancien pour acquérir de l’expérience, et une seconde pour faire un résultat. »


Roland Jourdain (en vidéo) : « Ce n’est jamais facile de trouver un sponsor. En ne pouvant pas prendre le départ de la dernière Route du Rhum, je me suis senti comme un boxeur sans les gants pour monter sur le ring. C’était très frustrant. Je ne veux pas revivre cela lors du prochain Vendée Globe. Je suis donc un cœur à prendre ! »


Corentin Douguet : « J’ai de l’expérience en solitaire grâce à mes années en Mini 6.50 et en Figaro. Aujourd’hui, dans ma vie, tout est suffisamment calé pour partir autour du monde pendant trois mois. »


Nicolas Boidevézi : « En six ans sur le circuit Mini 6.50, j’ai parcouru 30 000 milles (l’équivalent d’un tour du monde), sans jamais abandonner une course malgré l’adversité. Je viens de signer l’achat d’un 60 pieds IMOCA. Il reste à finaliser le financement, le nom du bateau pour la course est toujours disponible. »


Kito de Pavant : « J’ai 80 % du budget et j’ai récupéré un joli bateau – je ne dirai pas lequel ! J’aurai des ambitions sportives pour le Vendée Globe : Loïck Peyron et Jean Le Cam prouvent qu’on peut faire de belles choses en voile à plus de 50 ans. »


Eric Péron (en vidéo) : « Je suis actuellement navigateur sur Dongfeng dans la Volvo Ocean Race. Pour mon prochain objectif, le Vendée Globe, j’ai créé un club d’entreprises, Be one Team. Je mets tout en œuvre pour être au départ dès 2016. Ma meilleure pub, c’est de naviguer. »


Vous conseille : Sponsoring / Le Cam, Bidegorry... Vendée Globe 2016 ? Opération séduction entre skippers et sponsors

http://www.scanvoile.com/2015/04/sponsoring-le-cam-bidegorry-vendee.html#.VTTs-yHtmko


Par la rédaction
Source : Mer et Media

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?