jeudi 7 mai 2015

Imoca / Paul Meilhat : "On a pu commencer à pousser les limites", place maintenant au Tour de Belle Ile

Pour ses premiers bords en course à bord de son IMOCA, Paul Meilhat n’aura pas eu à affronter une concurrence trop vive. Ils n’étaient que deux 60 pieds (avec Initiatives Coeur) à s’être présentés à Douarnenez. Qu’importe, le Grand Prix Guyader s’est révélé un excellent banc d’essai. La suite, c'est dès samedi au Tour de Belle Ile.


SMA sera sur le Tour de Belle Ile.
Credit : J.Vapillon/GP Guyader

Un GP Guyader instructif
Quatre jours ventés, pluvieux, la baie de Douarnenez a présenté parfois un visage austère durant ce  week-end du premier mai. L'Imoca SMA a pu faire briller ses nouvelles couleurs, mais surtout permettre à l’équipage de prendre progressivement la mesure de la machine.

« Même si, sur le plan de la compétition pure, on n’avait pas grand-chose à attendre (NDLR : beaucoup de bateaux sont encore en chantier), ce Grand Prix Guyader a été très instructif pour nous, estime Paul Meilhat. Les parcours étaient très techniques, avec beaucoup de transitions, on a énormément manœuvré. Les conditions météo nous ont permis d’explorer d’autres facettes du bateau. 


"Particulièrement motivant"
Je mesure encore tout le chemin qu’il reste à parcourir, mais c’est particulièrement motivant. Là, on a pu commencer à pousser les limites du bateau, c’est stimulant. Prochaine étape : le Tour de Belle-Île où on sera en équipage réduit* puisque l’on a des invités à bord. Ensuite, ce sera l’Ar Men Race. Deux belles occasions de continuer à progresser avant le stage IMOCA qui aura lieu en juin à Port-la-Forêt… »

* équipage technique pour le Tour de Belle-Île : Paul Meilhat, Marc Liardet, Michel Desjoyeaux et Anthony Marchand.

Par la rédaction
Source : SMA

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?