samedi 27 juin 2015

IMOCA / Premier test sur le record SNSM pour Morgan Lagravière et Safran, place maintenant au chantier

Mardi, Morgan Lagravière et Nicolas Lunven se sont emparés de la deuxième place du Record SNSM, derrière SMA de Paul Meilhat. Un entraînement enrichissant en vue de la Transat Jacques Vabre. En attendant, Safran sera sorti de l'eau pour un mois de chantier.


Safran rentre en chantier à La Trinité.
Crédit : E Allaire

« Nous avons rencontré des conditions variées, effectué beaucoup de manœuvres et sommes toujours restés en activité » explique le skipper de Safran. Morgan Lagravière et Nicolas Lunven ont trouvé dans ce Record SNSM ce qu’ils étaient venus chercher : un test grandeur nature dans la perspective de la Transat Jacques Vabre qu’ils disputeront ensemble cet automne.

C’est à la deuxième place, derrière SMA skippé par Paul Meilhat et Michel Desjoyeaux, qu’ils ont franchi mardi matin la ligne d’arrivée à Saint-Nazaire après 39 heures de navigation. « Nous avons fait une belle course », se réjouit Morgan Lagravière. « Les conditions n’étaient pas idéales pour Safran car les foils sont efficaces au portant mais ne remplacent pas les dérives au près et par petit temps. Du coup, on ne se battait pas à armes égales à cette allure. Nous avons toutefois limité la casse. »


Lagravière / Lunven, un duo complémentaire
A l’issue de cette première course à bord du nouveau Safran, Morgan Lagravière est conforté dans le choix de son co-équipier pour la Transat Jacques Vabre. « Nous sommes complémentaires. Nos automatismes se mettent en place et nous avons profité du Record SNSM pour commencer à travailler le rythme à bord. Nous avons continué à nous approprier le bateau et monté d’un cran dans l’observation des éléments techniques à améliorer. »

Dès cette fin de semaine, Safran est entré en chantier pour un mois, avant le prochain rendez-vous pour le duo : la Fastnet Race qui se déroulera mi-août.




Par la rédaction
Source : Mille et Une Vagues

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?