mercredi 24 juin 2015

IMOCA / Première mise à l'eau de Quéguiner, le bateau n'attend plus que Yann Eliès, son skipper

Alors que Yann Eliès est en train de se battre pour défendre sa première place sur la Solitaire du Figaro, son IMOCA a été mis à l’eau hier à Lorient. Le Briochin sera de retour sur le Vendée Globe en 2016 à la barre de ce monocoque (ex-Safran) optimisé tout l’hiver. Le skipper aura à cœur de se familiariser avec cette belle machine décorée aux couleur de Quéguiner -Leucémie Espoir. Avant le baptême, le 5 juillet prochain.


Crédit : E Allaire 


Une seconde jeunesse
Entré en chantier le 5 janvier, ce plan VPLP-Verdier de 2007 s’est offert une seconde jeunesse. C’est sous un grand soleil, paré de ses nouvelles couleurs, qu’il a plongé hier dans les eaux lorientaises. « Nous aurions aimé que Yann soit là aujourd’hui, mais il est en train de se battre pour tenter de conserver sa première place au général et tenter de s’offrir ce fameux triplé. Nous suivons la cartographie en permanence et nous espérons évidemment qu’il va gagner » confiait Bertrand Quéguiner, le Directeur Général de Quéguiner Voiles et Océan.


L’aboutissement d’un long travail
Après plus de six mois dans le bruit et la poussière des travaux, les membres du team étaient heureux de voir le bateau prêt à naviguer à nouveau. Erwan Steff, le chef d’orchestre du projet : «C’est toujours un moment de joie et de tension à la fois. De la joie, car c’est l’aboutissement d’un long travail et que tout devient plus concret, on se dit qu’on va enfin faire du bateau à voile. Et de la tension car l’opération est délicate. La peinture est neuve, et pour nous la moindre éraflure prend l’allure d’un drame. »

Non seulement la belle coque grise n’a subi aucune égratignure, mais cette mission délicate s’est déroulée en un temps record. «Nous avons été hyper efficaces car nous avons eu la chance d’avoir de belles conditions. Nous sommes sortis du hangar à 6h. A 10h20, on avait un bateau mis à l’eau et mâté.» se félicitait Erwan, beaucoup plus détendu en fin de matinée.


Première navigation lundi
Sitôt rentré de la Solitaire du Figaro, Yann Eliès aura à cœur de prendre ses marques en vue de la Transat Jacques Vabre. Mais avant cela, l’équipe technique aura encore un peu de travail «Il y a encore un peu de boulot et de mise en place» confiait Ronan Deshayes le directeur technique du projet. « On se donne la fin de la semaine pour fignoler tout cela, avec l’objectif de faire une première navigation dès lundi».


Avec l'ancienne quille
Intégralement révisé, le bateau a été optimisé afin de pouvoir rivaliser au mieux avec les IMOCA nouvelle génération. A défaut d’être doté de foils, ses dérives ont été modifiées, et sa quille a été fiabilisée. Toujours en construction, ce nouvel appendice ne sera greffé au bateau qu’à la fin de l’été.

Mais pas le temps d’attendre, Yann Eliès souhaitait pouvoir s’entraîner et baptiser ce nouveau compagnon de course au plus vite, c’est donc avec l’ancienne quille qu’il parcourra ses premiers milles. Rendez-vous est pris, donc, pour le baptême qui aura lieu à Roscoff, le cinq juillet prochain, à partir de 10h30 au port du Bloscon.




Images : E Allaire - Y Zedda
Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?