mardi 23 juin 2015

La Solitaire / Envolée la belle avance de Xavier Macaire, les compteurs sont remis à zéro à 170 milles de l'arrivée

Météo Consult l’avait annoncé : le vent allait mollir progressivement en cette matinée de mardi. Devant le cap de Start Point, non loin de Torbay, boum patatras… Xavier Macaire (Skipper Hérault), meneur de jeu incontesté, s’est retrouvé stoppé net. Après 270 milles parcourus à se battre comme des chiffonniers, les régatiers se retrouvent cet après-midi au coude à coude : 23 bateaux se tiennent en 5 milles, dont 10 en 2 milles ! 


Credit : A.Courcoux


Sept milles d'avance envolés
Un arrêt buffet dont Xavier Macaire se serait bien passé. Ses 7 milles d’avance ont fondu comme neige au soleil : en moins d’une heure, ses camarades de jeu sont revenus à toucher son tableau arrière. « C’est un nouveau départ. J’ai perdu toute mon avance, mais ce n’est pas une grosse surprise, on remet les compteurs à zéro et c’est reparti. La motivation est toujours là, il n’y a pas de problème » confiait le skipper à la VHF cet après-midi.


Adrien Hardy tente
Le skipper d’Agir Recouvrement est coutumier du genre : saisir la moindre opportunité pour tenter un coup s’il le sent bien. Dès les prémices de l’écroulement du vent, Adrien Hardy a optionné vers la côte pour aller chercher en premier la renverse de courant et parier sur l’arrivée du vent thermique. Le bougre a réussi son coup et s’offrait une glissade à 5 nœuds tandis que Macaire et Cie plafonnaient à moins de 2 nœuds. Si leurs trajectoires se trouvent décalée, Adrien Hardy et Xavier Macaire sont en tête par rapport à la distance au but.


Retours et bagarres
Le bizuth Benjamin Dutreux (Team Vendée) a lui aussi profité de cette situation cocasse en s’offrant une spectaculaire remontée lui permettant depuis quelques heures de jouer aux avant-postes, non loin de Corentin Horeau (Bretagne – Crédit Mutuel Performance) et de Gildas Mahé (Qualiconfort – The Beautiful Watch). Le Britannique Alan Roberts (Magma Structures) a su lui-aussi se positionner pour attraper le thermique. Un paquet de six bateaux légèrement décalés au sud de la route directe joue un match dans le match. Les Douguet, Eliès, Beyou, Dalin, Gautier régatent au coude à coude et prient pour que le vent continue de porter.


Ils ont dit :
Xavier Macaire (Skipper Hérault), en tête à 15 h
« En arrivant sur Start Point, ça a mollit, c’est le passage de la dorsale qui fait sa place en Manche. Comme j’étais largement en tête, j’espérais que ça mollirait par l’arrière. Donc effectivement, c’est un nouveau départ. J’ai perdu toute mon avance, mais ce n’est pas une grosse surprise, on remet les compteurs à zéro et c’est reparti. La motivation est toujours là, il n’y a pas de problème. »


Adrien Hardy (Agir Recouvrement), 2e à 15 h à 0,51
« Pour une fois, mon option a l’air de fonctionner. Après les déconvenues des premières étapes, j’étais réticent car j’avais perdu confiance en moi. Cette nuit je me suis bien posé. Avec la renverse à terre et le thermique à chercher, et je me suis dit qu’il ne fallait pas attendre d’être scotché pour aller à terre. J’ai voulu profiter du Nord-Ouest pour faire le décalage, c’est toujours plus facile à faire en avançant.  »


Jéremie Beyou (Maître CoQ), sixième à 15 h à 1,83 mille
« Il y a un peu de brise qui est rentrée, on s’était positionné au large pour toucher le thermique et au final, ce sont ceux à terre qui ont touché en premier. C’est un peu un nouveau départ… Il n’y a pas péril pour l’instant, tout dépend si le vent tient, s’il adonne, s’il repasse nord-ouest dans la soirée. C’est intéressant même si c’est frustrant de voir les autres revenir derrière. C’était programmé, mais après on se ne sait pas, c’est imprévisible. »



Classement à 15 h
1 SKIPPER HERAULT - Xavier Macaire
2 AGIR RECOUVREMENT - Adrien Hardy à 0.51
3 BRETAGNE CRÉDIT MUTUEL PERFORMANCE- Corentin Horeau à 1.32
4 TEAM VENDEE - Benjamin Dutreux * à 1.46
5 QUALICONFORT - THE BEAUTIFUL WATCH - Gildas Mahé à 1.70

Par la rédaction
Sources : Rivacom - ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?