vendredi 12 juin 2015

Solitaire du Figaro / Sébastien Simon mène la flotte, Yann Eliès et Xavier Macaire sur ses talons (ITW)

La dernière ligne droite, ou presque, est engagée sur la deuxième étape de La Solitaire du Figaro dans des vents portants de 10-15 nœuds, qui obligent les marins à multiplier les empannages. A 100 milles de la ligne d’arrivée à Concarneau, Sébastien Simon (Bretagne-Espoir Crédit Mutuel Espoir) est en tête depuis bientôt 24 heures. Le dénouement devrait avoir lieu entre 21h et 23h30 ce vendredi.


Sébastien Simon mène la flotte
Crédit : B Stichelbaut


Toujours bien inspiré, le skipper tient tête. Du haut de ses 25 ans, ce jeune talent du large tient bon le rythme et la barre d’une deuxième étape menée d’une main de maître. De la belle ouvrage, même si le plus dur reste à faire pour contenir les assauts de ses plus proches poursuivants qui ne lui laisseront aucun droit à l’erreur…


Sébastien Simon (Bretagne – Crédit Mutuel Espoir)  : "Je garde toujours un œil sur les adversaires"
« Ça a l’air de bien se passer pour moi, c’est top ! C’était un peu difficile en début de nuit car nous avions un vent capricieux. On a du faire beaucoup de manœuvres. C’est chouette de mener la flotte, j’ai stressé un peu, car à un moment ça revenait par l’arrière. Mais nous ne sommes pas encore arrivés alors je me méfie. C’est loin d’être terminé, il reste 100 milles encore.

L’échéance, je la vois plutôt ce soir vers 19h TU (21h, heure locale), je verrais bien un « tout droit », mais nos fichiers ont pas mal bougé, donc j’attends la météo de la direction de course pour voir et décider.

Je garde toujours un œil sur les adversaires. Les plus proches de moi sont Yann Eliès (Groupe Quéguiner – Leucémie Espoir) et Xavier Macaire (Skipper Hérault), je me suis placé entre eux et la ligne d’arrivée, je les surveille.. »

Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?