dimanche 26 juillet 2015

Tour Voile / Retour sur la victoire du Team Spindrift, une équipe soudée (ITW)

Après sa fantastique victoire sur le raid côtier de Nice vendredi, Spindrift a remporté le 38e Tour de France à la Voile, hier samedi. Dernière journée de régates en stade nautique annulée, les vents ayant empêché les régates d’aller à leur terme, statu quo donc en terme de classement. Xavier Revil, François Morvan et leurs hommes signent la première victoire du Tour Voile en Diam 24, coiffant au poteau Groupama.



Crédit : JM Liot

L’équipe composée de Xavier Revil, François Morvan, Thierry Douillard, Matthieu Vandame et Fred Moreau a souvent connu des hauts, et parfois des bas. Son début de Tour fut légèrement heurté : 14e du raid côtier de Fécamp, 8e du nautique à Pornichet. Les hommes de Spindrift se secouaient et, en état de grâce, François Morvan imposait son coup de barre à toute la flotte lors du raid côtier de Roscoff, puis dans le stade nautique. Une nouvelle victoire lors du raid des Sables d’Olonne, puis une autre à Roses, suivie d’une deuxième place dans le stade nautique catalan permettait au Diam noir de recoller au leader, piégé par les vents capricieux de la Costa Brava (19e).


Lorsqu’il revient les soubresauts par lesquels Spindrift est passé au cours de ce Tour de France, Xavier Revil raconte : « On a su ne pas se démobiliser malgré les points de retard qu’on avait sur le leader à un moment donné. Je tire un grand coup de chapeau à toute l’équipe, cette grande équipe qui a montré qu’elle était capable de tenir le choc jusqu’au bout. »


Spindrift ne s’impose finalement pas aux points, puisque Groupama en compte également 747 au classement général final. Pas non plus au nombre de victoires d’étapes, puisque les deux bateaux en comptent cinq chacun. Mais au nombre de deuxièmes places : trois pour Spindrift contre deux pour Groupama.



Crédit : E Stichelbaut


Xavier Revil, François Morvan, Thierry Douillard, Frédéric Moreau, Matthieu Vandame, le Team Spindrift livre ses impressions après sa victoire. 

Xavier Revil, co-skipper : "très soudée et très professionnelle"
"Le Tour est une longue compétition qui dure trois semaines et sur laquelle il faut être constants dans l’état d’esprit et la compétitivité. Spindrift racing a su montrer cela sur l’ensemble du ‘Tour’. Toute l’équipe est restée très soudée et très professionnelle dans la préparation de chaque journée de course et même dans les moments difficiles. 

Je pense que ce professionnalisme nous a permis de tenir le coup et de rester fixés sur l’objectif. Il faut rester calme quand cela se passe moins bien et serrer les dents. Nous avons souvent été chercher une petite place sur la ligne d’arrivée et finalement, cette petite place nous a amenés à la victoire. Au final, c’est formidable."


François Morvan, co-skipper : "ça finit super bien !"
"On s’est battu tout le 'Tour’, ça finit super bien, on gagne, c’est génial ! Il y a eu une très bonne organisation au sein de l’équipe, on n’a jamais rien lâché. Les alternances à la barre avec Xavier (Revil) ont été l’un des points forts car il y avait toujours quelqu’un de frais. Yann (Guichard) qui nous a soutenus pendant toute la durée de l'épreuve a su prendre les bonnes décisions stratégiques. Fred (Moreau) a fait un super boulot à terre et sur l’eau, Thierry (Douillard) a été fort dans les moments durs, Matthieu (Vandame) c’est pareil, c’est un roc, il n’a jamais rien lâché et au final on gagne !"


Thierry Douillard, équipier : "Nous avons su réagir"
"Le Tour de France à la Voile est une épreuve sur laquelle il ne faut jamais fléchir car c’est très long. On peut toujours se refaire et nous l’avons prouvé. On a eu des coups de bien et de moins bien. Nous avons su réagir. On n'a jamais lâché et je pense qu’on a navigué super propre tous les cinq avec : François, Xavier, Matthieu et Fred. C’était notre point fort. On a une super équipe sur l’eau et à terre, avec Aymeric en ostéopathe, et sans cette équipe, je n’aurais pas pu faire tout le ‘Tour’.


Matthieu Vandame, équipier : "Soudée jusqu’au bout"
"C’est un ‘Tour’ qui était très long et complexe. Le gros confort a été d’avoir une belle équipe qui a réussi à se construire sur les difficultés rencontrées et à rester soudée jusqu’au bout. C’est ma première victoire sur le ‘Tour’ car je ne fais que du multicoque et je savoure vraiment."


Frédéric Moreau, équipier : "Impliquée à cent pour cent"
"C’était un plaisir d’intégrer une équipe comme celle de Spindrift racing dans laquelle chaque personne est impliquée à cent pour cent et performante dans ce qu’elle fait. Pour moi, c’était facile d’entrer en cours de jeu quand tout était bien calé. On a de très bons navigants sur l’eau. Ce qui a joué, c'est aussi l’état d’esprit dans lequel on était, même dans les moments durs, on était soudés et on y a toujours cru."


Stéphane Guilbaud, directeur général de Spindrift racing : "Difficile du début à la fin"
"Le ‘Tour’ a été difficile du début à la fin. Malgré tout, nous avons réussi à atteindre notre objectif. Finalement, les difficultés que nous avons rencontrées au début nous ont rendus beaucoup plus forts et performants pour la suite du 'Tour'. Toute l'équipe a été formidable, déterminée et soudée".


Places du vainqueur sur les 9 Actes : 
Dunkerque (Raid) : 2ème
Fécamp (Raid) : 14ème
Fécamp (Nautique) :  2ème
Pornichet (Raid) : 3ème
Pornichet (Nautique)  : 8ème
Roscoff (Raid) : 1er
Roscoff (Nautique) : 1er
Les Sables d'Olonne (Raid) : 7ème
Les Sables d'Olonne (Nautique): 9ème
Roses (Raid) : 1er
Roses (Nautique) :  7ème
Gruissan (Raid) : 1ème
Gruissan (Nautique): 2ème
Marseille (Raid) : 5ème
Marseille (Nautique): 5ème
Nice (Raid) : 1er


Vous conseille : Images / Nice, c'est fini ... Spindrift remporte le Tour Voile 2015 !

http://www.scanvoile.com/2015/07/images-nice-cest-fini-spindrift.html#.VbT94Pntmko


Propos recueillis par V Bouchet
par la rédaction
Source : Tour Voile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?