jeudi 23 juillet 2015

Tour Voile / Victoire du jour pour PRB, Billy Besson à la barre du Diam24 de Vincent Riou (Classement)

Billy Besson termine en fanfare son intérim à bord de PRB en offrant à Vincent Riou sa première victoire d'étape sur le Tour de France à la Voile. Le triple champion du monde de Nacra 17 a vite compris comment faire avancer un Diam 24. Moins en verve, Groupama est sorti vainqueur de son duel avec CombiWest, et accentue légèrement son avance au classement général. Rendez-vous demain pour le raid côtier de Nice, première scène du dernier Acte, qui sera probablement décisif.


Crédit : JM Liot



Collision entre ENGIE et Dynamique Voile / HOMKIA


Les leaders en retrait
Prudents sur la ligne pour éviter les départs prématurés ou les disqualifications, Groupama a terminé la journée à la quatrième place, juste devant Spindrift qui concède un point au leader. Neuvième de la journée, CombiWest a marqué le pas à Marseille et, toujours deuxième du général, compte aujourd’hui 8 points de retard sur Groupama et cinq d’avance sur Spindrift. Le raid côtier de Nice, demain, sera vraisemblablement le juge de paix de ce 38e Tour de France à la Voile.


Ils racontent
Vincent Riou (skipper de PRB), vainqueur du jour : 
« Elle fait plaisir à tout le monde, cette victoire, et surtout à toute mon équipe. On est venu sur le Tour de France à la Voile pour prendre du plaisir et faire des bons coups. On en a fait quelques uns. Billy (Besson) a été énorme toute la journée. Il a pris des supers départs et on a réussi à enchainer derrière. »


Pierre Pennec (barreur de Groupama), leader au général : 
« Souvent, à Roland-Garros, les quarts de finale et les demi-finales sont plus belles à regarder que la finale. C’est un peu ce qu’il s’est passé aujourd’hui entre les trois leaders du classement général. On n’a pas très bien navigué. Nous n’avons pas été bons, mais nos rivaux n’ont pas été meilleurs que nous, heureusement. On grappille des points au classement, c’est bien l’important. 

Le raid de Nice sera décisif pour la victoire finale, notamment sur le départ. Après, ça va être du tout droit. Le départ au près va être primordial et c’est là que beaucoup de points peuvent se jouer. Sur le stade, le lendemain, tout pourra arriver. Jusqu’à maintenant, on a été plutôt à l’aise sur les départs au près dans les raids côtiers. On est plutôt en confiance sur cette fin de Tour. »



Xavier Revil (skipper de Spindrift), 3e au général : 
« Je pense que, si les trois leaders du classement général ont été un peu en retrait aujourd’hui, c’est parce qu’il y a des bateaux qui n’ont plus rien à perdre, et qui peuvent attaquer. Et des bateaux qui ont tout à perdre, et qui ne peuvent se permettre de prendre des risques. 

Pour les trois leaders, il est impossible d’envisager prendre un OCS (départ prématuré, avec obligation d’être le dernier à passer la première bouée) ou un drapeau noir et d’être éliminé d’une régate, parce que cela aurait de grosses incidences au classement général. C’est pour ça qu’on s’est moins battu sur la ligne que d’habitude, surtout avec un vent et une mer pareils. 

A trois journées de la fin, comme depuis le début du Tour, on ne cherche pas à glisser nos trois étraves n’importe où, au risque de faire du petit bois. Notre objectif commun, c’est de ne pas faire de grosse erreur qui serait éliminatoire dans la course au podium. »


Classement du stade nautique du jour :
1- PRB
2- Prince de Bretagne
3- Vannes Agglo – Golfe du Morbihan
4- Groupama
5- Spindrift
6- Grandeur Nature
7- Sodebo
8- Maitre Coq
9- CombiWest
10- Beijaflore
La suite ici

Podium général provisoire :
1- Groupama – 710 pts
2- CombiWest – 702 pts
3- Spindrift – 697 pts
()

par la rédaction
Source : Tour Voile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?