lundi 7 septembre 2015

IMOCA / La Transat Jacques Vabre en ligne de mire, Yann Eliès revient sur son stage à Port La Foret

La semaine dernière, Yann Eliès et Charlie Dalin ont participé à un stage d’entraînement au Pôle Finistère de Port-la-Forêt. Un stage qui s’est révélé riche en enseignements pour les duos présents. Bilan par le skipper de Groupe Queguiner.





« Après des petits parcours en baie, histoire d’enchainer un peu les manœuvres et la stratégie, nous sommes partis pour 260 milles au large, entre les Glénan, un way-point à 80 milles dans l’ouest de Penmarc’h puis un autre dans le sud-ouest de Belle-Ile.


Arrivée très groupée
L’idée, c’était d’essayer de faire un parcours privilégiant les allures favorables aux bateaux à foils, avec un dernier bord de près pour faire la somme des gains et des pertes entre eux et les bateaux classiques. Ca a été très intéressant, d’une part parce que nous avons profité de conditions très variées, et d’autre part parce ce que, même si, au final, ce sont les 60 pieds classiques qui sont arrivés devant, tout le monde est arrivé très groupé. De plus, à l’exception de Gitana, nous avons tous bien échangé », a commenté Yann Eliès, notant par ailleurs toujours un léger déficit en vitesse par rapport à la concurrence.


Petit déficit de vitesse
« Nous souffrons un peu de ça et nous sommes, par conséquent, condamnés à être meilleurs que les autres. Mais bon, pour l’instant, le jeu reste très ouvert et le niveau très serré », a déclaré le navigateur.


Bientôt la nouvelle quille
La suite ? « L’arrivée de la nouvelle quille est décalée à dans 15 jours, après le prochain stage d’entraînement. D’ici là, nous avons deux jours de formation météo avec Jean-Yves Bernot au programme, l’un en vue de la Jacques Vabre et l’autre en vue de la B to B. Nous allons aussi profiter de l’intermède pour monopoliser le bateau cinq jours afin de faire un gros « check » technique et faire avancer la liste de travail que nous avons établie depuis le début. En ce qui nous concerne, nous marins, nous allons mettre l’accent sur la prépa physique, et en particulier le cardio », conclut Yann Eliès.

Par la rédaction
Source : Queguiner

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?