jeudi 5 novembre 2015

IMOCA / Quatre jours après son abandon, Kito de Pavant part en qualification pour le Vendée Globe

Quatre jours après avoir été contraint à l'abandon sur la Transat Jacques Vabre, Kito de Pavant a repris le large en solitaire. Le marin du Grau-du-Roi a réalisé les réparations nécessaires sur son IMOCA Bastide Otio et a quitté hier après-midi le port de Cascais au Portugal. Objectif : effectuer un parcours de 1 500 milles, via les îles Canaries, afin de valider sa qualification pour le prochain Vendée Globe. 


Credit : H.Giorsetti


"Je veux boucler cette formalité"
Dès l'annonce de son abandon, Kito de Pavant a tout mis en oeuvre pour ne pas retarder sa préparation au Vendée Globe 2016. Le marin est parti hier pour sa qualification. « Après quelques jours passés à Cascais à remettre le bateau en ordre de marche, récupérer et oublier la déception liée à cette transat trop courte, me voilà de nouveau prêt à affronter le large.

Pour être définitivement admis à participer au Vendée Globe, il faut accomplir un parcours en solitaire de 1 500 milles. Je pensais faire ce parcours au retour du Brésil mais le sort en a décidé autrement. Pour aborder sereinement le chantier d'optimisation du bateau que nous réaliserons dès mon retour à Port-Camargue, je veux absolument boucler cette formalité », explique Kito de Pavant.


Première en solo sur Bastide Otio
Depuis la réception de sa nouvelle monture cet été, Kito de Pavant a effectué plus de 5 000 milles en double ou en équipage sur Bastide Otio. Le marin s’apprête donc à passer sa toute première semaine en tête à tête avec ce monocoque. « Je vais mettre le cap au Sud pour contourner l’archipel des Canaries. L’objectif est de valider le parcours en Atlantique. Ces 1 500 milles vont me permettre de prendre mes marques en solitaire et de parfaire ma connaissance du bateau », confie le skipper de Bastide Otio.

Vous conseille : Jacques Vabre / Kito de Pavant contraint à l'abandon

http://www.scanvoile.com/2015/10/jacques-vabre-kito-de-pavant-contraint.html#.VjpASrcvfIU


Par la rédaction
Source : Made in Midi

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?