lundi 2 novembre 2015

Transat Jacques Vabre / Les Ultime englués dans le Pot au Noir, ça se resserre chez les IMOCA

Ralentissement sur la route d’Itajaí ! La flotte de la 12e édition de la Transat Jacques Vabre se compresse par devant. Les trois premiers IMOCA (Banque Populaire VIII, PRB et Queguiner-Leucémie Espoir) ne sont plus qu’à 250 milles de Sobedo Ultim’ et MACIF, empêtrés dans le Pot au Noir. "Le Pot au Noir risque d’être un nouveau départ !", estime Vincent Riou. Derrière, si les Multi50 continuent d’allonger la foulée, les Class40 tentent de fuir une dorsale qui se dirige sur leur chemin. 


Le Pot au Noir au menu des IMOCA.
Credit : B.Stichelbaut/PRB

Encore 2 300 milles à courir pour les Ultimes, 2 500 pour les IMOCA, 2 700 pour les Multi50 et 3 600 pour les Class40. Autant dire qu’à mi-parcours, les marins accusent le coup.


ULTIME : Pot pourri
Jean-Luc Nélias (Sodebo Ultim’) avait une petite voix ce matin à la vacation : « Ca commence à faire grincer les dents, nous sommes fatigués, nous aimerions que ça s’arrête ce Pot au Noir. » Englués dans le pot, les équipages de Sodebo Ultim’ et MACIF sont sur le pont, à manœuvrer et à barrer pour parer ces changements incessants de direction de vent. Epuisant.

Les deux trimarans géants s’observent, se contrôlent même si, comme le dit Jean-Luc Nélias, « c’est la loterie internationale ! » Ce soir, les conditions devraient devenir meilleures. Ce sera alors un grand sprint vers le Brésil !


IMOCA : une nouvelle course !
Ca glisse encore pour les monocoques de 60 pieds, mais le trio de tête s’apprête à vivre un grand coup de frein dès ce soir. Banque Populaire VIII, PRB et Queguiner-Leucémie Espoir se tiennent en 26 milles. Un écart qui sera bientôt réduit à une peau de chagrin. Et cela plaît au deux poursuivants du tandem Le Cléac’h/Tabarly, qui naviguent avec l’espoir de sortir en tête du Pot.

« Pour les trois bateaux de tête, le Pot au Noir risque d’être un nouveau départ, il va y avoir un regroupement, il va falloir être habile, c’est une nouvelle course qui commence ! » expliquait ce matin Vincent Riou (skipper de PRB) à la vacation.


MULTI50 : Ca déboule sur Fenetréa-Prysmian
Dans le sillage des premiers IMOCA, FenêtréA Prysmian déboule à plus 20 nœuds tout en affinant sa stratégie d’entrée de Pot, bien content qu’il y ait du monde devant.

Ciela Village (Thierry Bouachard/Oliver Krauss) est en escale à Mindelo au Cap Vert. Les réparations sur le balcon avant et le pont ont débuté ce matin. L’équipage est plus que jamais motivé pour repartir.


CLASS40 : chamboulement imminent 
La dorsale va sans doute piéger une partie de la flotte. Si Le Conservateur (Yannick Bestaven/Pierre Brasseur) semble bien loti, derrière l’angoisse envahit les cockpit. V and B, Carac-Advanced Energies, Solidaires en Peloton ASERP et Teamwork 40 pourraient bien être très ralentis. Il ne fait aucun doute que les cartes vont être redistribuées la nuit prochaine.


Classements à 17 h
CLASS40
1 - Le Conservateur
2 - V and B à 71 milles de leader
3 - Solidaires en Peloton ARSEP à 86

MULTI50
1 - FenêtréA Prysmian
2 - Arkema à 242 milles du leader
3 - Ciela Village à 303

IMOCA
1 - Banque Populaire VIII
2 - PRB à 7 milles du leader
3 - Queguiner - Leucemie Espoir à 27

ULTIME
1 - Sodebo
2 - Macif à 2 milles


Retrouvez le journal de la Transat Jacques Vabre : et la lumière fut sur Bureau Vallée !



Par la rédaction
Source : S.Gueho

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?