jeudi 5 novembre 2015

Transat Jacques Vabre / Près de 140 milles d'avance pour Macif, attendu samedi, rien n'est joué en IMOCA

Les premiers IMOCA et Multi50 ont enfin touché cet alizé de sud-est tant attendu, après 48 heures englués dans un Pot au Noir, très noir. Le plaisir de glisser remplace aujourd’hui le stress. PRB tient toujours tête à Queguiner-Leucémie Espoir et Banque Populaire VIII. En tête de flotte, l’écart se réduit entre MACIF et Sodebo Ultim’, tous deux attendus à Itajaí au petit matin samedi.


Macif tout schuss vers Itajai !
Credit : V.Curutchet/Macif


ULTIME : ETA samedi dans la nuit
Ca se resserre entre MACIF et Sodebo Ultim’. En 12 heures, l’écart entre les deux équipages s’est réduit de 120 milles, preuve que le système météo de l’Atlantique Sud peut se montrer brouillon à l’approche du capo Frio. Et surtout après ! Ciel bas et vent absent règnent en ce moment sur Itajaí, et si les routages annoncent une arrivée entre 2h et 4h samedi (HF) pour MACIF, il faut prendre des pincettes.

Thomas Coville ne lâche rien « On essaye d’être concentré sur ce qu’on fait. On se retrouve là à régler le bateau au mieux, on n’a pas l’impression d’avoir mal fait, on n’a pas jeté l’éponge, tant que l’un de nous deux n’a pas passé la ligne tout est possible, même si les chiffres ne sont pas en notre faveur. On ne lâche rien et cela fera partie du plaisir de se dire qu’on a tout donné. »


IMOCA : PRB garde la tête
En tête, dans un alizé de sud-est présent mais peu établi (10 à 12 nœuds de vent), PRB ouvre le bal. Vincent Riou et Sébastien Col ne sont cependant pas très sereins et gardent un œil dans le rétroviseur : Yann Eliès et Charlie Dalin (Queguiner – Leucémie Espoir) sont à moins de 15 milles et Armel Le Cléac’h et Erwan Tabalry sur Banque Populaire VIII ne devraient pas tarder à voler sur leur foil. La descente vers Recife promet une belle bagarre.

Alors que quatre équipages (MACSF, Bureau Vallée, Comme un seul homme et Newrest/Matmut) commencent à s’épuiser dans les affres de la Zone de Convergence Intertropicale, Initiatives Cœur et Le Souffle du Nord se livrent à un duel d’anthologie.


CLASS40 : Solidaires en Peloton ARSEP doit s'arrêter
Le Conservateur cumule les milles d’avance sur ses adversaires (260 milles sur V and B) qui comptent ce matin un joueur de moins dans le match passionnant qui se déroulait en approche du cap Vert. Solidaires en Peloton ARSEP a annoncé à 8h une avarie sur son safran tribord.

Grands favoris de cette édition de la Transat Jacques Vabre, Thibault Vauchel-Camus et Victorien Erussard sont donc contraints de faire escale sur l’île de Saint Vincent pour tenter de réparer. « On va repartir. Mais les pièces, nous ne les aurons pas avant une semaine. Du coup, soit on reste au Cap Vert, et ça c’est impossible, soit on repart et on démonte le safran au vent pour le mettre sous le vent. Ça devrait le faire comme ça parce qu’on devrait naviguer 80 % du temps bâbord amures. »


Premières ETA :
MACIF : entre 2h et 4h (heure française) le samedi 7 novembre, mais attention à la traversée du front orageux entre Cabo Frio et Itajaí
Premiers IMOCA et MULIT50 : dans la nuit du 11 au 12 novembre
Premiers Class40 : dans 10 jours à 600 miles du but sous réserve du Pot au Noir


Classements à 17 h
ULTIME
1 - Macif
2 - Sodebo Ultim’ à 138 milles

IMOCA
1 - PRB
2 - Queguiner - Leucemie Espoir à 13,9 milles
3 - Banque Populaire VIII à 25

MULTI50
1 - FenêtréA Prysmian
2 - Arkema à 283 milles
3 - Ciela Village à 344

CLASS40
1 - Le Conservateur
2 - V and B à 265 milles
3 - Solidaires en Peloton ARSEP à 287


Retrouvez le journal de la Transat ici :


http://scanvoile.tumblr.com/


par la rédaction
Source : S Gueho

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?