lundi 28 décembre 2015

Jules Verne / 880 milles de retard pour Idec Sport, Francis Joyon : "On a tous eu un petit coup au moral"

Sévèrement ralentis 36 heures durant par une dorsale anticyclonique qui n’a cessé de gonfler sur leur route, l’équipage de Francis Joyon a vécu le cauchemar de tout marin aux prises avec le tout petit temps. IDEC SPORT accuse ce soir plus de 800 milles de retard sur le détenteur du Trophée Jules Verne. A 5 000 milles de l‘arrivée, les chances d’un chrono à Ouessant s’amenuisent, mais les hommes du bord conservent leur état d’esprit conquérant. Du côté de Spindrift 2, près de 500 milles de retard. Jean-Yves Bernot raconte.



Ca se complique pour Idec Sport !
Credit : Idec Sport (embarqué)


Petit coup au moral
« On a tous eu un petit coup au moral » confie Francis Joyon. « La traversée d’une zone sans vent ne devait durer que quelques heures. Elle nous aura en définitive couté une grosse journée! Chacun à bord a gardé pour lui ses sentiments et s’est appliqué à faire le travail le mieux possible. »

Un flux un peu plus soutenu est arrivé un peu plus tôt que prévu cette nuit, permettant au trimaran d’allonger la foulée, selon un cap peu productif en terme de gain sur la route : IDEC SPORT a toute la nuit regardé vers le Brésil.


Au louvoyage vers les alizés
C’est en tirant des bords face au vent que IDEC SPORT espère gagner rapidement les latitudes où sévit l’alizé de sud-est. Travers au vent, il pourra gagner l’équateur à bonne vitesse, et sur une trajectoire enfin optimisée en gain sur la route vers la pointe de Bretagne.

Les heures de pétole ont été mises à profit pour vérifier l’ensemble du bateau. C’est donc un maxi-trimaran au maximum de ses capacités qui veut en finir avec cet Atlantique-Sud. En priant Eole de lui offrir un hémisphère nord propice à un baroud d’honneur !


Bulletin météo de Jean-Yves Bernot, routeur de Spindrift 2 : 


L’anticyclone d’Atlantique Sud, vautré de Cape Town au large du Brésil, aura donné bien du fil à retordre !

Les conditions vont s’améliorer entre le 20e degré Sud et le 20e degré Nord avec le régime des alizés, entrecoupé du Pot-au-Noir, réputé facile à traverser en cette saison.

Dès le 20e degré Nord, ça recommence : on sera encore soumis au bon vouloir de l’anticyclone des Açores.

Nous aurons le choix entre :
La version 1 : la dépression de bienvenue qui permet de filer vers la Bretagne à grande vitesse.
La version 2 : le barrage qui va nous laisser sans voix.


Idec Sport à 17h30
Milles de retard sur le record : 882
Milles parcourus en 24 h : 400
Vitesse moyenne en 24 h : 16,6

Spindrift 2 à 17h
Milles de retard sur le record : 479
Milles parcourus en 24 h : 356
Vitesse moyenne en 24 h : 14,8

Par la rédaction
Sources : Idec - Spindrift

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?