jeudi 31 décembre 2015

Jules Verne / "Conclure 2015 sans savoir ce que 2016 nous réserve," Dona Bertarelli à bord de Spindrift 2

"Nous voici, non seulement aux portes de 2016, mais aussi à celles de l’Equateur, à l’hémisphère Nord, à notre Atlantique signe d’un retour prochain chez nous. Alors que le monde se prépare à fêter la nouvelle année, pour nous il n’est pas encore tout à fait l’heure de tirer les conclusions de ce Tour du Monde qui n'en a pas encore fini avec nous.


Dona Bertarelli à la barre de Spindrift 2.
Credit : Y.Riou (embarqué)

Jules Verne avait su garder le suspens jusqu’au bout. En sera-t-il de même pour nous ?

En attendant, nous essayons de tracer notre route, d’écrire notre histoire, de cette première tentative d’une jeune écurie de course, d’une équipe multidisciplinaire à terre comme en mer, de l’olympisme au vieux loup de mer, d’une femme parmi 13 hommes, un prestigieux Trophée et deux bateaux en course pour défier un temps à battre de presque moitié moins que les 80 jours de Phileas Fogg.

Il ne reste plus que quelques jours pour finir d’écrire les dernières pages de cette belle histoire.

J’aime l’idée de conclure 2015 sans savoir ce que 2016 nous réserve.

Bonne année !​"

Par Dona Bertarelli, à bord de Spindrift 2


Spindrift 2 à 14h
Milles de retard sur le record : 539
Milles parcourus en 24 h : 576
Vitesse moyenne en 24 h : 24

Idec Sport à 14h10
Milles de retard sur le record : 1145
Milles parcourus en 24 h : 581
Vitesse moyenne en 24 h : 24,2

Par la rédaction
Source : Spindrift

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?