dimanche 13 décembre 2015

Saint Barth - Port La Forêt / "Ca va être sportif, il n'y a pas de doute !", fin de course musclée pour Seb Josse

Seul concurrent à être parvenu à tenir une route plus Nord, le skipper d'Edmond de Rothschild est le solide ouvreur de cette transat retour B to B. Si les partisans du Sud vivent leur première dépression, Sébastien Josse profite en ce moment d'une courte période d'accalmie à l'approche des Açores. ITW.


Crédit : E Allaire


Après une semaine de mer, Sébastien Josse est parvenu à tenir le rythme des routages. « Tout va bien ! C'est plus calme depuis quelques heures mais j'ai conservé du vent plus longtemps que prévu la nuit dernière. J'ai pu bien glisser avec 20 nœuds de vent de travers et une mer aplatie ; certainement l'effet de l'archipel qui m'abritait un peu. Je serai au niveau de San Miguel en fin d'après-midi. D'ici là, le vent va refuser - il passera du Nord-Est à l'Est puis au Sud-Est - tout en mollissant. » expliquait le skipper Gitana. Mais les 1 200 milles qui séparent encore Sébastien Josse de sa première transat en solitaire à la barre du Mono60 Edmond de Rothschild s'annoncent toniques.


« Je suis désolé mais j'arrive avec le mauvais temps ! » s'amusait le leader de la Transat Saint Barth - Port La Forêt à la mi-journée. 
« J'attends le train de dépression dont profitent déjà mes concurrents plus au Sud. Je vais pouvoir attraper le vent en avant de ce système et le conserver jusqu'à l'arrivée mais ça s'annonce dur. Après le virement, le vent va continuer de refuser mais en forcissant cette fois. 6 heures après le virement j'aurai 20 nœuds, puis 25 puis 30 nœuds une dizaine d'heures plus tard. Le plus fort de la dépression sera dans le Sud-Ouest avec 35 à 40 nœuds selon les derniers fichiers, donc certainement plus au réel. La mer sera assez forte également avec une houle de plus de 5 mètres attendue. Ca va être sportif, il n'y a pas de doute.»

A moins de 1 200 milles de l'arrivée, le skipper du Mono60 armé par le Baron Benjamin de Rothschild entend gérer son avance et ménager sa monture.


Classement du 13 décembre - 17h (heure française)
Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) - 1 165,7 milles de l'arrivée
Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord) - à 537,6 milles
Fabrice Amedeo (Newrest-Matmut) - à 591,9 milles
Morgan Lagravière (Safran)- à 605,8 milles
Eric Holden (O Canada) - à 721 milles
Enda O'Coineen (Kilcullen Voyager) – à 737,1 milles
Non localisé / Paul Meilhat (SMA)

par la rédaction
Source : Gitana Team

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?