jeudi 10 décembre 2015

Saint Barth - Port la Forêt / Le trio de tête part au nord, Sébastien Josse creuse l'écart

La flotte de la Transat Saint Barth / Port-la-Forêt s’est scindée en deux. Les trois leaders Seb Josse, Paul Meilhat et Morgan Lagravière ont empanné pour aller chercher un front dépressionnaire en formation au large des côtes canadiennes, tandis que leurs poursuivants ont préféré prolonger leur route vers l’est de façon à glisser sous un autre centre dépressionnaire, plus petit. Toujours en tête ce matin, Edmond de Rothschild.



Edmond de Rothschild en tête de la Transat B to B.
Credit : Th.Martinez/Gitana SA


« Le ciel vient tout juste de se couvrir, la mer est devenue chaotique, le vent a pris 40° à droite… en une heure, l’ambiance a bien changé ! », expliquait Morgan Lagravière (Safran) hier à la mi-journée. Après trois jours de route nord, les solitaires ont trouvé ce qu’ils étaient venus chercher : du vent portant, du gris, du froid.

Changement de décor donc sur cette Transat Saint Barth / Port-la-Forêt, mais pas de classement. Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) ouvre toujours la marche ce matin, 41 milles devant Paul Meilhat (SMA) et Morgan Lagravière (Safran). Le deuxième groupe est mené par Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord).


1 flotte, 2 routes
Ils avaient le choix entre deux routes. L’une nord, un peu plus longue mais sensiblement plus ventée avec un flux de 30 à 35 nœuds attendu, des grains et un front à négocier. Et une autre, plus directe et décalée des centres dépressionnaires, avec une brise inférieure à 20-22 nœuds attendue dans les jours à venir.

Le groupe des trois bateaux de tête a opté pour la première stratégie. Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord), Fabrice Amedeo (Newrest – Matmut) et le Canadien Eric Holden (O Canada) ont opté pour des conditions plus maniables.


Deux stratégies
Si les nordistes décident d’exploiter au maximum les conditions attendues sur leur zone de navigation, les vitesses de leurs IMOCA pourraient atteindre une vingtaine de nœuds, notamment en fin de semaine, à l’approche des Açores. Sur la route sud, en revanche, les « speedomètres » risquent de ne pas dépasser les 10 nœuds. Les quelque 200 à 250 milles d’écart latéral (60 en distance au but) entre ces deux groupes semblent être appelés à évoluer !


Classement à 11h
1 Edmond De Rothschild - Sébastien Josse à 2271 milles de l'arrivée
2 SMA - Paul Meilhat à 41 milles du leader
3 Safran - Morgan Lagravière à 69 milles
4 Le Souffle du Nord - Thomas Ruyant à 148 milles
5 Newrest-Matmut - Fabrice Amedeo à 210 milles
6 O Canada - Éric Holden à 354 milles
7 Currency House Kilcullen - Enda O’Coineen à 492 milles

Par la rédaction
Source : Imoca Masters

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?