mardi 15 décembre 2015

Saint Barth - Port la Foret / Sebastien Josse et Gitana 16 filent vers la victoire, attendus demain en Bretagne

En tête de la Transat Saint-Barth - Port-la-Forêt, Sébastien Josse poursuit son cavalier seul. Dans son sillage, la flotte des Imoca n'a pas été épargnée. Pointé à 450 milles des côtes finistériennes à 19 h, le skipper d'Edmond de Rothschild connaît une fin de transat animée. Le dernier-né des Gitana et son skipper sont attendus demain mercredi, en fin de journée.


Gitana 16 et Seb Josse attendus en vainqueurs de la Saint Barth - Port la Foret demain
Credit : Th.Martinez/Gitana SA


Une nuit dans le baston
Les fichiers météorologiques l'avaient annoncé : la dépression qui devait servir de rampe de lancement vers l'Europe à la flotte de la Transat Saint-Barth - Port-la-Forêt serait particulièrement active. Cette dernière n'a pas fait mentir les prévisionnistes ! Placé à l'avant de ce système de basses pressions, Sébastien Josse nous racontait sa nuit au cœur de la tempête : « Ça a été sport mais j'y étais préparé. Comme prévu, le vent est rentré hier tout au long de la journée pour atteindre les 40-45 nœuds. Ce passage de vent fort a duré près de 6 heures et j'étais au max du vent de Sud-Ouest vers 4h du matin. 


58 noeuds !
Mais il y avait de nombreux grains et j'ai relevé 58 nœuds dans l'un d'entre eux… Ce n'est pas souvent quand même que l'on voit ces valeurs ! La mer était impressionnante. De nuit, difficile de dire précisément mais je pense qu'il y avait bien 5 mètres de houle ; ça déferlait. Dans ces conditions, pas question de dormir, tu restes sur le qui-vive, l'écoute à la main sous ta casquette à sentir le bateau retomber dans les vagues et prêt à intervenir si tu retombes mal. 


Un très bel entraînement
Le point positif est que nous étions au portant, ce qui est bien plus confortable que les mêmes conditions au près ou encore au reaching » confiait le skipper d'Edmond de Rothschild avant d'ajouter : « Maintenant que c'est derrière, je peux dire que c'était un très bel entraînement ! Je suis ravi d'avoir pu voir le comportement du bateau dans cette configuration. »

Ces quelques heures dans le gros temps seront précieuses en enseignements. Et c'est exactement ce qu'était venu chercher le solitaire dans cette transat retour.


Hier tandis qu'il croisait non loin d'île de Sao Miguel dans l'archipel des Açores, Paul Meilhat était victime d'un accident. Le jeune skipper, blessé, a pu être évacué cet après-midi« Même si nous faisons notre maximum pour éloigner tous problèmes techniques, nous savons pertinemment que cette composante fait partie de notre sport. Par contre, dès que ça touche à l'humain nous avons beaucoup plus de mal à l'accepter et cela nous affecte. Alors forcément, nous nous sommes mis à la place de SMA et de l'équipe de Paul Meilhat et nous étions inquiets pour lui hier. Les nouvelles lues cet après-midi sont rassurantes car il a enfin pu être hélitreuillé, » confiait de son côté Cyril Dardahsti, le directeur de l'écurie armée par le Baron Benjamin de Rothschild.


Classement à 19h 
Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) - 450,8 milles de l'arrivée
Fabrice Amedeo (Newrest-Matmut) - à 702,6 milles du leader
Thomas Ruyant (Le Souffle du Nord) - à 837,8 milles
Morgan Lagravière (Safran)- à 897 milles
Eric Holden (O Canada) - à 899,8 milles
Enda O'Coineen (Kilcullen Voyager) - à 939,4 milles


Vous conseille : ITW / Avarie de vérin de quille pour Morgan Lagravière sur la Saint Barth - Port la Forêt. Pit Stop à Horta

http://www.scanvoile.com/2015/12/flash-avarie-de-verin-de-quille-pour.html#.VnBoxkrhDIU


Par la rédaction
Source : Gitana Team

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?