samedi 5 décembre 2015

Saint Barth - Port La Foret / SMA réparé, Paul Meilhat prêt à sa grande première solo en IMOCA

Voilà presqu’un mois que SMA et son équipe sont postés aux Antilles. Dimanche sonnera l’heure du retour vers la maison. Demain 6 décembre à 16h00 (heure française), Paul Meilhat prendra le départ de la Transat Saint Barth- Port La Forêt (ancienne B to B). Ce parcours de 3400 milles, qualificatif pour le Vendée Globe, est aussi la première transat en solitaire du skipper à bord de son IMOCA. "Je suis bien plus serein qu’il y a deux mois !"



Credit : JM Liot

En pleine forme
Mercredi 2 décembre, SMA est arrivé au port de Gustavia (Saint Barthélémy) après 160 milles et 13 heures de convoyage depuis La Guadeloupe. Le séjour à Pointe à Pitre pour remplacer le voile de quille du bateau bleu et blanc aura duré trois bonnes semaines. SMA est désormais en parfait état.

Le marin, lui, a pris huit jours de « break » en France. Une pause active où il s’est consacré au sport et à la planification du chantier d’hiver de son bateau. Le voici de retour sous les tropiques, prêt à prendre son envol en solitaire.


Format idéal
Pour l’intéressé, cette première seul à bord de SMA n’a rien d’un saut dans le grand vide : « Je suis content. Naviguer en solitaire, c’est quand même l’objectif du projet ! Et puis, tout cela se fait dans la continuité. Cela fait un an que je navigue sur le bateau, il y a eu la Transat Jacques Vabre. Je suis bien plus serein qu’il y a deux mois. D’autant que le parcours est plutôt court. C’est le format idéal ».


"Poursuivre mon apprentissage"
Objectif numéro 1: terminer la course, tout en s’imposant un tempo élevé. « Il faut faire attention à ne pas partir sur un faux-rythme. Même si, compte tenu des enjeux de la qualification, l’idée est de poursuivre mon apprentissage à bord, de travailler sur la rigueur et sur l’anticipation en mode course ».


Navigation rapide ?
Tout porte à croire que la navigation vers le port d’attache de SMA sera rapide. Le schéma météo s’annonce idéal avec un anticyclone des Açores positionné assez sud pour pouvoir allonger les milles au portant. Les premiers routages réalisés à trois jours du départ prévoyaient 9 jours de course. Dans ce périple à vitesse élevée vers les frimas de l’hiver, ils seront 6 concurrents en lice autour de SMA (Yann Eliès a été contraint de renoncer).

Par la rédaction
Source : SMA

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?