mardi 1 décembre 2015

Ultim / Macif en chantier à Lorient, démontage, optimisations et foil babord au programme de l'hiver

Après sa victoire sur la Transat Jacques Vabre avec Pascal Bidégorry, François Gabart a traversé l’Atlantique dans l’autre sens avec 4 membres de son équipe. Arrivé à Lorient le 24 novembre, le trimaran MACIF est entré au chantier CDK Keroman pour environ trois mois. Objectif : optimisations au niveau de l’ergonomie. 


Macif à son retour du Brésil, arrivé à Lorient.
Credit : E.Allaire


Toutes les manœuvres en solitaire
« Je suis content qu’une partie de l’équipe ait pu voir le comportement du bateau en conditions réelles de large. Le fait d’avoir du monde à bord permet en outre de regarder des choses que l’on n’a pas forcément le temps de voir seul ou à deux, qui plus est en course. Du coup, nous avons mis à jour notre « job-list » d’optimisations en vue du chantier d’hiver. »

Le skipper a également profité de cette transat retour pour effectuer toutes les manœuvres en solitaire. « J’avais des doutes sur la capacité d’un homme seul à réussir certaines manœuvres, notamment celle qui consiste à passer du gennaker à une autre voile d’avant, parce que j’avais trouvé l’exercice éprouvant à deux. Elle m’a pris du temps, environ une heure, mais elle s’est bien passée. Je suis donc rassuré et très content, j’ai pu me rendre compte que le bateau était largement gérable en solitaire. »


Place au chantier et au foil babord
Après près de 15 000 milles effectués depuis sa mise à l’eau dont 12 000 milles sur les deux transats, le trimaran MACIF rentre au chantier CDK Keroman pour environ trois mois.

« Nous allons commencer par un gros travail de démontage et de vérifications, détaille François Gabart. C’est important de voir comment la structure du bateau a encaissé ces premiers mois de navigation. Ensuite, nous allons nous consacrer à une série d’optimisations, surtout en termes d’ergonomie, d’organisation sous la casquette et dans la cabane. Ce sont ces petits détails qui feront la différence, surtout en solitaire. Le principe global du plan de pont est vraiment très fonctionnel, il permet d’être au centre de l’action tout en étant protégé, nous allons essayer d’améliorer encore cette protection du cockpit. » 

Le trimaran MACIF recevra également au cours de ce chantier son foil bâbord.


A la suite de ce chantier, François Gabart s'attaquera à différents défis en solitaire, l'Atlantique Nord et la Méditerranée dès 2016, avant la tentative de record autour du Monde pour 2017.


Programme prévisionnel du trimaran MACIF
2016 : Campagnes Atlantique Nord et Méditerranée
2017 : Tentative de record autour du Monde
2018 : Route du Rhum


Vous conseille : Ultime / 12 jours de convoyage depuis le Brésil, MACIF et son équipe sont de retour à Lorient (images)

http://www.scanvoile.com/2015/11/ultime-12-jours-de-convoyage-depuis-le.html#.VldCjnYvfIU


Par la rédaction
Source : S.André

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?