samedi 2 janvier 2016

Trophée Jules Verne / Près de 30 noeuds de moyenne, les étraves fument sur Spindrift 2 !

Après une remontée de l’Atlantique sud au ralenti, un pot au noir peu actif mais assez étendu, les hommes et femme du bord renouent avec les hautes vitesses. Et ça fait du bien ! Voici maintenant plus de 24 heures que l'équipage progresse à 30 noeuds au reaching dans une mer formée. Pont humide et étraves qui fument, Spindrift 2 compte 158 milles de retard ce soir (contre 343 hier à la même heure), 452 pour Idec Sport.


Credit : Y.Riou (embarqué)



Point météo :
Spindrift 2 continue une route rapide dans l'alizé de nord-est soutenu.

Objectif : contourner l'anticyclone vers 40 degrés Ouest, demain dimanche.

Ensuite, il faudra se placer dans le flux dépressionnaire actif au Nord de 35 noeuds en trouvant la bonne combinaison entre du vent fort, mais pas trop, de la mer formée, mais pas trop.

Numéro d'équilibriste qui demande du doigté !


La surmultipliée pour Idec Sport


DEC SPORT a enclenché tôt ce matin la surmultipliée, en entrant de franche manière dans un alizé de nord-est tonique. « Avec le vent de travers, et la houle de face, la vie à bord est redevenue très sportive » témoigne Francis Joyon. « On était ce matin un peu surtoilé » poursuit le skipper, révélant ainsi l’état d’esprit conquérant qui habite les hommes du trimaran rouge.

« Les conditions en Atlantique Nord sont propices à aller vite, avec cet alizé qui doit nous mener en deux jours dans l’ouest des hautes pressions qui barrent l’Atlantique à hauteur des Canaries. Nous devrions alors rencontrer de conditions de portant assez faibles mais suffisantes pour nous permettre de toucher les dépressions venues de l’ouest. L’arrivée sur la pointe de Bretagne s’annonce tonique ! »

Chances minimes
A quatre jours et quelques heures de l’échéance du record du Trophée Jules Verne, et avec 3 000 milles encore à parcourir, les chances du Team d’arriver avant la « deadline » de mercredi (16h44) semblent bien minimes. Mais les hommes d'Idec Sport ne lèvent pas le pied pour autant !


Spindrift 2 à 17h30 (à 2661 milles de l'arrivée)
Milles de retard sur le record : 154
Milles parcourus en 24 h : 701
Vitesse moyenne en 24 h : 29,2

Idec Sport à 17h30
Milles de retard sur le record : 452
Milles parcourus en 24 h : 573
Vitesse moyenne en 24 h : 23,9

Par la rédaction
Source : Spindrift

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?