vendredi 5 février 2016

Formation / IMOCA, Figaro, Ultime, préparation optimisée à tous les étages au Pôle Finistère de Port Laf'

Optimiser la performance en solitaire en s’entraînant collectivement : voici la recette, testée et éprouvée, qui fait le succès du Pôle Finistère Course au Large de Port-la-Forêt. Talents confirmés et jeunes espoirs, tous trouvent un équilibre au sein de la structure devenue aujourd’hui la référence en matière de préparation des athlètes de haut niveau à la course au large. Intervenants, programme, zoom sur la saison qui s'annonce.


Skippers IMOCA ou Figaro, ça bosse au Pole Finistère Course au Large !
Credit : DR

Passés au crible
Formation globale à la haute performance, formation initiale des « chefs de projets » course au large, approche longitudinale et globale du sportif professionnel dans ses suivis sportif et social, encadrement et suivi médico-sportif, détection, recherche, développement, logistique, communication… Tous les aspects liés à la performance sont passés au crible par des spécialistes.


Reprise pour les Figaro
Si l’hiver a été studieux pour les marins du Pôle Finistère Course au Large qui se sont notamment concentrés sur le suivi de leur chantier mais aussi sur leur préparation physique, l’heure est à présent à la reprise des entraînements sur l’eau pour une partie d’entre eux, en l’occurrence les Figaristes.

« Pour eux, la Transat AG2R – La Mondiale est l’un des objectifs prioritaires de la saison. Pour la préparer, le Pôle a programmé cinq stages de trois jours d’ici au départ (dimanche 3 avril). Dans un premier temps, nous allons les faire tourner sur des petits parcours afin de multiplier les manœuvres. », explique Christian Le Pape, Directeur du Pôle Finistère, ravi de laisser cette saison les rênes du groupe des Figaro Bénéteau à Jeanne Grégoire (titulaire d'un Brevet d'Etat Educateur Sportif).


Jeanne Grégoire, référent Figaro
Forte de son expérience sur le circuit entre 2002 et 2014, la jeune femme apporte un vrai « plus ». « Jeanne est désormais le référent du Figaro pour le Pôle. Elle assure la continuité des entraînements et fait le lien entre les navigants et les intervenants lors des différents stages (préparation mentale, préparation physique, météo…) mis en place par la structure », poursuit le cadre technique.


Des intervenants nombreux pour une vraie valeur ajoutée
Efficacité qui fait ses preuves en Figaro et en IMOCA, et qui va maintenant s’atteler à les faire en Ultime puisque le Pôle prévoit de lancer son premier projet pour la classe des géants d’ici à la fin du mois du mars. « Nous avons d’ores et déjà bien avancé sur le sujet », assure Christian Le Pape.


Sam Davies, Nicolas Lunven, Jean-Luc Nélias
Un système dont chaque rouage est pensé et repensé, à commencer par le choix des intervenants qui viennent renforcer l’équipe de permanents du Pôle Finistère Course au Large, avec : Adréna, Sam Davies et Nicolas Lunven (Navigation), Virginie Autret (nutrition), Jean-Yves Bernot, Jean-Luc Nélias (Tactique Stratégie), Michelle Georget (yoga), Camille Hamel (ostéopathie), Rémy Hurdiel (sommeil), Laure Jacolot (suivi médical, dermatologie, traumatologie, stages PS Mer), Bernard Jaouen et Jérémie Rivalain (préparateur physique), Stéphane Krause et David Lanier de la FFVoile (Animation Moth à foil pour l'un et Météo pour l'autre), François Salin (Arbitre), Alain Sarthou du Ministère des Sports (Média training), Mécanique Plaisance et TEEM (technologie), Gilles Monnier de l'ENVSN et Anne-Julie Briend (préparateur mentale), Jean-Marc Quéré (natation) et Gérard Vaillant (coaching).

« C’est une grosse équipe. Chaque membre est très présent et il existe une vraie synergie entre chacun d’entre eux », termine le directeur du Pôle.

Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?