vendredi 26 février 2016

IMOCA / Préparation physique, météo, voiles, zoom sur les journées de Jérémie Beyou

Après un petit intermède fin décembre sur la Sydney-Hobart (vainqueur en IRC 3), Jérémie Beyou s’est remis au travail début janvier. En plus de ses visites au chantier, il consacre pas mal de temps à travailler avec Philippe Legros, responsable de la performance, sur le futur jeu de voiles de Maître CoQ. Mais aussi sur la météo, les deux aspects étant intimement liés. 


Crédit : Jeremie Beyou

« Avec Philippe, nous déterminons quelles nouvelles voiles nous allons faire en priorité afin de les tester sur la Transat New York - Vendée (Les Sables d’Olonne). C’est un travail très prenant, parce que nous n'avons plus le droit d'embarquer autant de voiles sur le prochain Vendée Globe (huit cette année contre dix auparavant)

Le choix de celles de portant est, de ce fait, beaucoup plus compliqué. A côté, nous regardons plus précisément le parcours de la Transat New York - Vendée (nouvelle course en solitaire), un travail que nous faisons aussi avec Jean-Yves Bernot au Pôle Finistère Course Au Large. »

Enfin, le skipper de Maître CoQ s’est remis au sport de façon intensive, à raison de trois séances hebdomadaires : « Nous mettons pas mal de charge en musculation avec beaucoup d’haltérophilie, parce que c’est pendant cette période d’hiver qu’il faut se faire une caisse en vue de la reprise des navigations. »

Avant la mise à l'eau de Maître CoQ et de ses foils prévue début avril, Jérémie Beyou s'est envolé pour la RORC Caribbean 600. Il naviguait à bord de Teasing Machine, vainqueur en IRC 1.


Vous conseille : IMOCA / Gros travaux pour Maître CoQ, Jérémie Beyou : "Nous sommes sur une deuxième génération de foils"

http://www.scanvoile.com/2016/02/imoca-gros-travaux-pour-maitre-coq.html#.Vsx-KvnhDIU


Par la rédaction
Source : Windreport

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?