mercredi 30 mars 2016

IMOCA / Mise à l’eau de Safran et sa structure renforcée, Morgan Lagravière : "Enquiller les milles"

Terminées les heures passées le nez dans la résine, place aux embruns. C’est aux premières heures du jour, marée oblige, et sous la pluie, que Safran a retrouvé la mer à Port-la-Forêt. Un IMOCA à la structure renforcée avant de partir à l'assaut du Vendée Globe. Objectif maintenant pour Morgan Lagravière : accumuler de l’expérience avant le grand rendez-vous.



Safran de Morgan Lagravière remis à l'eau ce matin.
Credit : JM Liot/DPPI

Naviguer encore et encore
Le skipper de Safran est impatient d’en découdre : « Je suis tout d’abord content pour l’équipe qui s’est vraiment investie pour que le bateau puisse être mis à l’eau dans les temps. On va pouvoir passer aux tests en navigation. Mon objectif reste le même : naviguer encore et encore. »

Roland Jourdain ne disait pas autre chose : « Avec Morgan, nous sommes totalement en phase sur ce qu’il convient de faire pour être prêt pour le Vendée Globe. Il a le talent, la niaque, l’esprit de compétition, il reste tout un écosystème à construire. Morgan doit maintenant apprendre à gérer la performance pendant trois mois de course. Souvent dans le Vendée Globe, ton premier adversaire, c’est toi-même. »


Structure renforcée
Mission accomplie : depuis que Safran est entré en chantier, trois mois auparavant, la date butoir du 30 mars était dans toutes les têtes afin de permettre au jeune skipper de maintenir son programme sportif. Cette échéance a pu être tenue grâce à la parfaite collaboration entre le chantier CDK, les architectes VPLP – Verdier et le Team. Gérard Le Page, Président du Safran Sailing Team, s’en explique : « On ne peut pas attribuer la voie d’eau subie pendant la Transat Jacques Vabre à une seule cause, mais bien à la conjonction de plusieurs éléments. Le travail a consisté surtout à renforcer la structure de coque par des lisses supplémentaires qui diminuent la surface des panneaux en carbone par quatre. La résistance aux déformations s’en trouve largement augmentée. L’objectif est très clair : il est impératif que Morgan dispose d’un bateau dans lequel il se sente en totale confiance pour la saison à venir et le Vendée Globe. »


Qualifier le bateau
Safran devrait effectuer sa première sortie dès le week-end prochain, avant d’enchaîner sur un stage IMOCA à Port-la-Forêt à partir du 5 avril. Entre les différentes périodes d’entraînement programmées, Morgan La gravière va encore devoir accomplir une navigation de 1 500 milles pour qualifier le bateau avant de partir en convoyage début mai, destination New York. « On va enquiller les milles. Ça tombe bien, on est là pour ça ! »


Vous conseille : Transat Jacques Vabre / Voie d'eau à bord de Safran, Lagravière - Lunven se déroutent vers Brest

http://www.scanvoile.com/2015/10/flash-avarie-bord-de-safran-sur-la.html#.VvwMBKThDIU


Par la rédaction
Source : Mille et Une Vagues

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?