jeudi 17 mars 2016

Sponsoring / Armel Tripon au départ de The Transat : "Je pars en pleine confiance"

Il vient de mettre à l’eau le Mach40 Stella Nova à La Trinité-sur-mer. Armel Tripon s'attaquera à The Transat le 2 mai pour rallier Plymouth à New York. L’objectif est clair : jouer la gagne. Mais avant cela, il faut boucler le budget.


Armel Tripon sur The Transat en Class40.
Crédit : E Allaire

Quatrième de la dernière Route du Rhum en IMOCA avec Imagine, Armel Tripon part pour jouer la gagne en Class40 sur The Transat. « Je vais courir ‘The Transat‘ sur un Mach40. J’ai déjà un bateau prêt à naviguer que nous avons remis à l’eau le samedi 27 février à La Trinité sur mer. C’est son port d’attache et c’est là que nous l’avons préparé pour cette course. »


Est-ce un bateau que vous connaissez bien ?
Armel Tripon : « Je le connais même très bien car c’est à son bord que j’ai couru la transatlantique TR 2015 entre Newport et Cowes, avec un équipage Franco-Allemand. Ce bateau appartient à Burkhard Kheese. Nous allons traverser l’Atlantique ensemble en course puisque nous sommes inscrits sur la Québec-Saint-Malo 2016 qui part le 12 juillet. 

Avec son départ début mai, la Transat anglaise tombait à point nommé. Burkhard m’a proposé d’y participer avec son bateau, à charge pour moi de trouver le financement nécessaire. 

J'ai le bateau prêt à naviguer et moi-même je suis prêt, mais il me manque un peu de budget de fonctionnement. Il me faudrait le soutien d'un ou plusieurs partenaires, en plus de celui du chantier naval Black Pepper. »


Quel est le montant du ticket d’entrée pour un partenaire ?
« Quelques milliers d’euros. Je tiens à ce que ce partenariat reste accessible même pour une petite société. En outre, j’aimerais bien porter les couleurs d’une entreprise de Nantes ou de Loire-Atlantique. Ce serait cohérent avec le fait que Black Pepper a inauguré une nouvelle structure sur Nantes mi-septembre. Etant moi-même Nantais et partie prenante dans ce chantier naval, je trouve que ça aurait du sens.»


Quel est votre objectif sportif ?
“Je pars avec un bateau compétitif, que je connais bien… donc avec des ambitions élevées. Dessiné par l’architecte Samuel Manuard, le Mach40 est un bateau qui a tout gagné ou presque dans la Class40. Autrement dit, je pars en pleine confiance pour faire le meilleur résultat possible. Pour jouer la gagne !»


Comment allez-vous vous préparer d’ici le départ, le 2 mai ?
“Je vais essayer d’optimiser le plus possible les deux mois avant le départ, de bien répartir mon temps entre la recherche de financements et les entraînements en mer. L’idée est de naviguer le plus possible en solitaire, de jour comme de nuit. Et je partirai fort de ma dernière expérience transatlantique en solitaire qui était la Route du Rhum en 60 pieds. J’avais réussi à y décrocher une belle 4e place malgré un plateau très relevé. Là, j’espère faire encore mieux… ».



Vous conseille : Route du Rhum / Armel Tripon et Imagine seront au départ ! (ITW)

http://www.scanvoile.com/2014/07/route-du-rhum-armel-tripon-et-imagine.html#.Vt6tVPnhDIU


Par la rédaction
Source : The Transat

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?