jeudi 31 mars 2016

Transat AG2R / Gildas Morvan à 3 jours du départ : "Gérer au mieux ces derniers jours à terre"

Coup d’envoi dimanche de la Transat AG2R – La Mondiale, transat en double et à armes égales, ralliant Concarneau à Saint-Barth. Pour Gildas Morvan et Alexis Loison, l’envie d’en découdre est là. Mais avant de larguer les amarres, les deux hommes vont devoir gérer les derniers jours à terre, toujours un peu complexes. Pas de quoi cependant perturber le skipper de Cercle Vert, qui, comme à son habitude et grâce à son expérience, affiche un calme olympien. Interview.



Bientot la Transat AG2r pour Gildas Morvan et Alexis Loison
Crédit : Gildas Morvan (en mode selfie)

Gildas, vous avez repris les entraînements au début du mois. Comment se sont passées ces dernières semaines ?
« Alexis et moi avons pas mal navigué à Port-la-Forêt, en stage avec les copains du Pôle Finistère Course au Large, mais également de notre côté. Nous avons aussi participé à la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten. 

Lors de cette course, la première du calendrier événementiel 2016 de la classe Figaro Bénéteau, notre objectif était de prendre nos marques pour l’AG2R, et donc d’être en configuration « transat » à tous les niveaux, y compris celui du sommeil. Nous avons également profité de l’occasion pour valider les voiles neuves du bateau puis entériner le choix des spis. 

Globalement, nous avons bien travaillé et sportivement, nous avons plutôt bien été dans le coup puisqu’au final, nous avons terminé 4e. Cela nous a permis de voir que nous étions dans le match en termes de vitesse et que les sensations étaient bonnes même si, pour ma part, je n’étais pas à 100%, la faute à une vilaine grippe ».


A 3 jours du grand départ, dans quel état d’esprit êtes-vous ?
« Nous avons eu le temps de nous caler, d’échanger à bord à tous les niveaux. Désormais, nous avons envie d’y aller. Il va falloir gérer au mieux ces derniers jours à terre mais comme à chaque fois, cela fait partie du jeu. »

par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?