samedi 9 avril 2016

AG2R / Adrien Hardy et Vincent Biarnès premiers aux Canaries, Gédimat et Bretagne - CMB dans leur sillage

Vers 7h, Agir Recouvrement était le premier à s’engouffrer entre Fuerteventura et Grand Canaria, deux des îles les plus orientales de l’archipel des Canaries. Adrien Hardy et Vincent Biarnès auront mis 5 jours et 20 heures pour parcourir les 1245 milles depuis Concarneau, à la vitesse moyenne de 8,9 nœuds. Soit un jour de mieux que le leader de la précédente Transat AG2R La Mondiale ! 


Image embarquée depuis Agir Recouvrement

Waypoint, marque de parcours obligatoire
Agir Recouvrement, premier à l’orée des îles, était marqué à la culotte par Gedimat. Puis, c’était au tour de Bretagne-CMB Performance et Generali d’emprunter ce couloir d’une cinquantaine de milles (réduit à 20 par la nécessité d’éviter le DST).

En fin d’après midi, ils étaient sept tandems engagés dans ce corridor situé 190 milles dans l’est du « waypoint », la marque de parcours virtuelle qu’il fallait laisser à tribord. Les équipages ont suivi l’analyse de leurs logiciels. Et voici tout ce petit monde en file indienne. Derrière le top 4, Bellocq Paysage-Saveurs de Cornouaille, Cercle Vert et Fulgur Evapco se livrent une jolie bagarre.


A droite toute ou plein Sud ?
La flotte devrait encore temporiser avant de mettre le clignotant à droite. Les vents portants sont plus forts le long du continent africain qu’au large et il faudra probablement descendre à la latitude du sud de la Mauritanie pour aller chercher les alizés « profonds ». Les duos devront faire un choix : prendre le chemin le plus court ou la voie la plus rapide avec entre les deux, un chapelet de nuances et tout autant de placements différents…



Retrouvez la cartographie, ici



par la rédaction
Source : Effets Mer

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?