mardi 5 avril 2016

IMOCA / Qualification en poche, budget bouclé, Fabrice Amedeo tout schuss vers le Vendée Globe (ITW)

À quelques mois du grand départ aux Sables d’Olonne le dimanche 6 novembre, Fabrice Amedeo est plus que jamais plongé dans sa préparation Vendée Globe. Celui qui fera partie du contingent des bizuths de cette huitième édition ne laisse rien au hasard pour être prêt à l’heure de larguer les amarres. Place au retour des navigations pour le skipper, le large le démange !


Credit : JM Liot/Newrest Matmut


Une priorité : fiabilisation 
Livré aux mains de l’équipe technique, l'IMOCA a fait l’objet d’une révision complète cet hiver suivant un mot d’ordre, la fiabilisation. Pas de grande révolution mais un passage au crible de tous les centres vitaux de la monture. « L’objectif de ce chantier était la fiabilisation du bateau, confirme Yvon Berrehar, directeur technique. Nous n’avons pas engagé de développement mis à part sur la casquette de protection qui permet de s’abriter du gros temps. 

Nous savons que l’énergie est un poste très important sur une course comme le Vendée Globe. Partant de ce principe, nous avons changé le moteur, les batteries, l’alternateur, mais aussi le vérin de quille. Nous avons également procédé à une révision complète du gréement dormant. Par ailleurs, nous avons refait deux safrans neufs, suite à la casse de l’un d’entre eux lors de la Transat Saint-Barth/Port-La-Forêt ».


Retour à la navigation
« C'est le retour aux entraînements, à la navigation, lâche le navigateur dans un grand sourire. J’ai hâte, après un hiver passé en chantier. Je vais pouvoir valider ce que j’ai pu observer, apprendre et analyser sur les deux transats de fin 2015 et notamment la Saint-Barth/Port-La-Forêt. Je débute cette saison 2016 avec un enthousiasme débordant et l’envie d’y aller ». 


Enfin pouvoir profiter
« L’année 2015 m’a donné l’impression d’être en opération commando pour être prêt à m’aligner au départ du Vendée Globe et tout ça, sans prendre forcément toujours beaucoup de plaisir sur l’eau, poursuit Fabrice Amédéo. J’ai le sentiment que je vais enfin pouvoir profiter de ce bonheur incroyable de voir le Vendée Globe arriver et de savoir que je serai au départ. 

Je suis qualifié, j’ai bouclé mon budget, mon bateau est fiabilisé… Je n’ai plus qu’à naviguer, savourer, partager ! Je vais rentrer dans la partie sportive, dans le vif du sujet. Même si la partie entrepreneuriale est passionnante, j’ai très envie de naviguer ! »


Sans relâche
Remis à l’eau et mâté dans la foulée, Newrest-Matmut a rejoint La Trinité-sur-Mer, son port d’attache. Au large, Fabrice Amedeo enchaînera les sorties dans la perspective de la première confrontation de sa saison, la Transat New-York/Vendée qui partira le 29 mai.

À terre, il poursuivra sa préparation physique, les sessions météo avec Jean-Yves Bernot et sa parfaite connaissance de la plus petite pièce mécanique du bord. Pour ne rien laisser au hasard !


Programme 2016 :
Transat New-York/Vendée : départ le 29 mai – en solitaire
Vendée Globe : départ le 6 novembre – en solitaire

Par la rédaction
Source : Reporters du Large

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?