jeudi 21 avril 2016

Transat AG2R / Agir Recouvrement en tête de quelques milles, ETA lundi à Saint Barth

Depuis que les bateaux ont entamé leur « vraie » traversée de l’Atlantique au sortir des îles du cap Vert et depuis qu’un top 5 s’est dégagé aux avant-postes, il semble que tous les efforts soient vains pour parvenir à prendre un réel et durable avantage. « Même si on se détache un peu, jusqu’à la fin, on ne sera jamais à l’abri d’un retour des quatre autres, » analysait Vincent Biarnès ce matin, alors qu’Agir Recouvrement était à nouveau pointé en tête sur la Transat AG2R La MONDIALE. 


Crédit : Adrien Hardy

En dehors des hommes de Cercle Vert, au nord du groupe de tête, la nuit a été le théâtre de quelques mini options chez les cinq prétendants à la victoire. Generali s’est gentiment rapproché de Gedimat au sud et Bretagne-CMB Performance a empanné deux fois pour rejoindre ce duo. Au centre, le gagnant de cette 18ème nuit de mer est Agir Recouvrement.


Une course rapide
Les leaders ont dépassé hier les 3980 milles théoriques du parcours de la Transat AG2R LA MONDIALE calculé sur la route orthodromique. C’est dire à quel point ils ont rallongé le chemin vers le sud. Les vitesses moyennes réelles depuis le départ à Concarneau s’élèvent à 9,5 nœuds. Les premiers sont attendus lundi 25 avril à la mi-journée (heure locale).


Vincent Biarnès, Agir Recouvrement : "L'arrivée n'est pas encore là"
« Plus les bateaux sont positionnés sud, plus ils ont du vent. Le vent va reprendre de droite, on est plus très loin du denier empannage. C’est le dernier bord bâbord après le grand tribord. L’arrivée n’est pas encore là, pas mal de choses peuvent encore se passer mais les options diminuent. Jusqu’à la fin, ça va être très serré entre les quatre leaders. Je ne sais pas à combien de milles on va finir. Il faut qu’on se recale assez vite.

Nous ne sommes pas rentrés dans le détail des conditions dans l’arc antillais car ça bouge beaucoup mais on va s’y atteler aujourd’hui. Depuis le Cap Vert, on essaie de récupérer, on a été rigoureux là-dessus. On est tous dans le même état de fatigue, ça va se jouer sur plein de petits paramètres. 


On a vu le retour de Bretagne – CMB Performance mais on ne peut pas faire grand- chose. Ça risque d’être comme ça jusqu’à la fin. Même s’il y en a un qui se détache un peu, il ne sera jamais à l’abri du retour des trois autres surtout que sur la fin de parcours, le vent va mollir.»



LE CLASSEMENT 21 AVRIL 05H00
1- AGIR RECOUVREMENT (Adrien Hardy-Vincent Biarnes) à 834,57 milles de l'arrivée
2- CERCLE VERT (Gildas Morvan-Alexis Loison) à 5,83 milles du premier
3- BRETAGNE-CMB PERFORMANCE (Sebastien Simon-Xavier Macaire) à 14,82 milles
4- GENERALI (Nicolas Lunven-Gildas Mahe) à 15,53 milles
5- GEDIMAT (Thierry Chabagny-Erwan Tabarly) à 16,72 milles
Le classement complet, ici

par la rédaction 
Source : Effets Mer

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?