lundi 11 avril 2016

Transat AG2R / Gedimat prend les commandes devant Agir, virage à droite toute, c'est parti pour l'Atlantique !

Magnifique week-end pour Thierry Chabagny et Erwan Tabarly ! Ils ont mis une énorme pression sur le duo Hardy/Biarnes, alors en tête. Et Gedimat a fini par doubler Agir Recouvrement pour prendre les commandes de la course. Il faut maintenant parer une zone interdite au large de la Mauritanie, tout en essayant de conserver le leadership de cette Transat AG2R La Mondiale. Question du jour pour le groupe de tête : prendre le bon virage pour traverser l’Atlantique.


Credit : A.Courcoux

La bonne carburation
Alors que les températures ont nettement remonté et que le vent a légèrement faibli (un peu moins de 25 nœuds), les marins de Gedimat cueillent les fruits de l’énorme pression qu’ils mettaient depuis cinq jours maintenant sur Agir Recouvrement. Ce magnifique duel en tête, pour le moment, tourne légèrement à l’avantage de Gedimat.

A 8h ce lundi matin, Thierry Chabagny explique : « Nous sommes vraiment très contents de nos deux dernières journées : on a bien navigué et on a la bonne carburation. On a attaqué hier avec trois milles de retard sur Agir et on a fini la journée un mille devant lui. C’est bon pour le moral. »


Agir Recouvrement devient chasseur
Lors de la vacation de fin de nuit, Vincent Biarnes (Agir) avait déjà confirmé: « On s'est fait doubler par Gedimat. La position de chasseur est pas mal aussi mais ça va se jouer à très peu de choses, à quelques milles près. Chaque mille perdu est dur à regagner par la suite. Il reste un peu de route, on a le temps de voir et de leur mettre la pression comme ils l'ont fait avec nous. »


Gedimat a empanné : en avant pour l'Atlantique ! 
Gedimat et Agir Recouvrement incurvent maintenant légèrement leur route vers l’ouest. Reste la grande décision à prendre : quand sera-t-il vraiment opportun d’opérer un virage franc vers le grand large pour s’attaquer à la traversée de l’Atlantique ?

Réponse pour Gedimat : il était un peu moins de 11h aujourd'hui lundi quand Thierry Chabagny et Erwan Tabarly ont décidé d'empanner. Ils mettent ainsi de l'Ouest dans leur cap vers le Sud, ce qui signifie qu'ils s'attaquent maintenant à la traversée de l'Atlantique proprement dite. C'est d'ailleurs ce qu'ont choisi de faire aussi leurs plus coriaces adversaires, Adrien Hardy et Vincent Biarnes. Ces deux bateaux de tête naviguent à vue, avec un léger avantage pour Gedimat. Toute la trajectoire consiste désormais à glisser le plus vite dans le vent portant.


Bretagne CMB devant Generali
En 3e position, Bretagne-CMB Performance a tendance à distancer Generali. Plus loin, Bellocq Paysages-Saveur de Cornouaille est toujours au coude à coude avec Cercle Vert, tandis que Fulgur-Evapco a un peu de mal à tenir la cadence. Aujourd’hui, dans ce long run en direction du cap Vert, la tête de course, servie par un vent plus soutenu, va inexorablement creuser l’écart.


Zone de navigation interdite : zone à risques
La situation météo particulière de cette édition emmène les concurrents à descendre très sud et à longer les côtes africaines avant de faire cap vers Saint Barth. Dimanche après-midi, en accord avec le Comité de Course, la Direction de Course a pris la décision de définir une zone interdite à la navigation le long des côtes mauritaniennes. La Mauritanie est listée par le Ministère des Affaires Etrangères comme étant une zone à risques. Un corridor virtuel de 35 milles de large a donc été défini dans un souci de sécurité pour les équipages en course. Ce corridor interdit à la navigation débute 15 milles au nord de la frontière mauritanienne et court jusqu’à Saint Louis du Sénégal.


LE CLASSEMENT à 5H00
1-CUISINES IXINA (Tanguy Le Turquay – Hervé Aubry) à 2 553,07 milles
2-GEDIMAT (Thierry Chabagny-Erwan Tabarly) à 18,78 milles
3-AGIR RECOUVREMENT (Adrien Hardy-Vincent Biarnes) à 20,28 milles
4-BRETAGNE CMB PERFORMANCE (Sébastien Simon – Xavier Macaire) à 25,25 milles
5-FULGUR EVAPCO (Milan Kolacek – Pierre Brasseur) à 31,92 milles

Par la rédaction
Sources : J.Cornille - Effets Mer

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?