lundi 9 mai 2016

IMOCA / Morgan Lagravière et Safran ont quitté Concarneau, en route vers New York

Morgan Lagravière et ses trois hommes d'équipage ont quitté Concarneau vendredi 6 mai. C'est parti pour un convoyage à destination de New York. "Avec de tels coéquipiers, je sais que les discussions seront riches et que le climat sera chaleureux." A cette occasion, le skipper tentera une expérience inédite lors d’un dialogue par clavier interposé avec Olivier Frébourg, écrivain.



Copyright : JM Liot / DPPI / Safran

Un équipage murement réfléchi
Pour accompagner Morgan Lagravière, c’est une équipe complémentaire qui sera aux manettes. Roland Jourdain sera évidemment de la partie, ainsi que Gildas Mahé et Gwénolé Gahinet. Pour le jeune skipper, le choix de l’équipage ne doit rien au hasard : « Avec de tels coéquipiers, je sais que les discussions seront riches, que le climat sera chaleureux. Et puis, j’attends qu’ils me transmettent aussi cette capacité à être heureux en mer, en dehors même de tout contexte de compétition. C’est un domaine dans lequel j’ai encore à progresser ».


Convoyage et écriture
C’est une opération originale qui accompagnera le convoyage de Safran, de Concarneau jusqu’à New York. A l’initiative des éditions Gallimard et du Grand Prix Guyader, huit skippers d’IMOCA ont été conviés à écrire une page de leur histoire de mer, à quatre mains avec un écrivain. Cette odyssée littéraire devrait déboucher sur un livre où les marins et les écrivains restés à terre se répondront. C’est Olivier Frébourg, journaliste et grand voyageur maritime, qui suivra le parcours de Morgan tout au long de cette traversée de l’Atlantique.

Morgan Lagravière :
« Idée étonnante, originale que de nous permettre de prendre le temps de raconter et d’échanger avec tous ces auteurs pour tenter de comprendre pourquoi, nous les marins, cherchons tant à partir en mer… Quelle est cette tentation, cette source de motivation, pourquoi cherchons-nous à nous évader dans un contexte tellement rude ? Est-ce la compétition, la solitude ? Cherchons-nous de la reconnaissance en tentant l’aventure ?

L’esprit est surprenant, sélectif : à peine le pied posé à terre, après des moments parfois douloureux, il ne retient que l’exceptionnel et le positif de tous ces instants… Cette expérience décalée et ce partage devraient nous permettre de raconter au mieux ces moments en mer. »


Programme
6 mai : Voyage transatlantique parrainé par les éditions Gallimard en direction de Newport (USA)
29 mai : départ de la Transat New York - Vendée
Vers le 6 juin : arrivée aux Sables d’Olonne

Par la rédaction
Source : Mille et Une Vagues

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?