lundi 16 mai 2016

The Transat / Quatrième à New York, Paul Meilhat décroche sa qualification pour le Vendée Globe (ITW)

Il venait chercher sa qualification sur le Vendée Globe. C'est chose faite ! Paul Meilhat, le skipper de SMA, a franchi la ligne d’arrivée de The Transat bakerly à New York à 20 heures 35 minutes et 14 secondes (HF). Il termine sa première transatlantique en solitaire en 4ème position IMOCA, derrière Armel Le Cléac’h (Banque Populaire), Vincent Riou (PRB) et Jean-Pierre Dick (St Michel Virbac). 


Credit : JM Liot

La qualification s’était refusée à lui lors de la Transat St Barth – Port La Foret en décembre dernier pour cause de blessure. Alors en deuxième position, Paul Meilhat avait dû être hélitreuillé suite à une fracture du pelvis survenue en pleine tempête.

Terminer cette Transat est donc une jolie victoire pour le jeune marin et son équipe qui peuvent maintenant songer sereinement au Vendée Globe. A noter que Paul Meilhat était le dernier IMOCA encore en course suite à l'abandon de Richard Tolkien (44), contraint de quitter son bateau dans la nuit de vendredi à samedi.

Paul Meilhat :
« Ce qui domine, c’est le bonheur et le soulagement. Savoir que je suis qualifié pour le Vendée Globe, c’est un premier pas que j’ai envie de partager avec l’équipe de SMA course au large et tous ceux qui m’ont soutenu. C’était ma première course en solitaire en IMOCA et c’est un rêve qui se réalise.

Cette course est vraiment intense. La fin de parcours notamment est particulièrement dure. Les systèmes météo sont très instables, on se croirait en Méditerranée mais avec des températures vraiment froides. Du coup, avec la fatigue, on a l’impression de tout faire mal. J’ai vraiment le sentiment d’être allé au bout de quelque chose.

Pour corser le tout, sur la fin de parcours, ma centrale électronique qui commande mon pilote est tombée en rade. Du coup, j’ai découvert à nouveau la navigation à l’ancienne. Tant qu’on était sur un bord, j’arrivais à amarrer la barre et dormir un peu. Mais c’était vraiment compliqué dans les manœuvres.

Arriver à New York, c’est fabuleux : ce matin, j’étais encore à 60 milles de l’arrivée et j’ai vu le premier building, je pense que c’était la Freedom Tower du One World Center. Ensuite quand on arrive qu’on a la ville en face de nous, c’est fabuleux. »


Le postlogue des IMOCA se déroulera samedi prochain à New York, sur l’Hudson River.

Paul Meilhat aura mis 14 jours, 5 heures, 5 minutes et 14 secondes à réaliser la traversée entre Plymouth et New York en prenant l’une des routes les plus sud de toute la flotte. Il a ainsi parcouru 4 112 milles à la vitesse moyenne de 12,06 nœuds.


Les chiffres de la course de SMA :
Ligne d’arrivée à 14h35m14s (locales) soit 20h35m14s (HF)
Durée de course : 14j 5h 5m 14s
Distance parcourue : 4112 milles
Vitesse moyenne : 12.06 noeuds
Vitesse orthodromique : 8.94 noeuds
Ecart avec 1er : 2j 2h 36m 35s

Paul Meilhat à New York
Credit : Lloyd Images

Par la rédaction
Sources : The Transat - Agence Blanco Negro

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?