samedi 11 juin 2016

Figaro / La Solitaire Bompard est à Deauville, place au prologue cet après-midi

La Solitaire Bompard Le Figaro 2016 a débuté hier à Deauville avec l’ouverture du village de la course, puis l’arrivée des marins engagés dans le bassin Morny en milieu d’après-midi. Ils sont réunis pour 9 jours de festivités et de préparatifs avant le grand départ, le 19 juin à 13h02.



La Solitaire Bompard est à Deauville
Credit : A.Courcoux


C’est du Havre que la flotte est arrivée en parade hier après-midi. Aucun enjeu pour les skippers sur ce parcours si ce n’est d’assurer le spectacle et de partager leur passion. Les marins ont joué le jeu avec le Secours Populaire en embarquant des jeunes soutenus par l'organisme caritatif. “C’est la plus belle journée de ma vie. Je n’avais jamais fait de voile avant, j’aimerais devenir navigatrice” explique ainsi Coline, 10 ans alors que Madison, embarquée avec Alan Roberts (Alan Roberts Racing), a trouvé la journée “incroyable”.


Les moments forts du jour samedi :
11h00 : Inauguration du village
14h00 : Appareillage des bateaux pour le Prologue Bompard
14h45 - 16h00 : Prologue Bompard
18h00 - 19h00 : Présentation des skippers et remise des prix du Prologue


Interview d’Eric Bompard (Président d’Eric Bompard cachemire) :
“Pour nous, c’est la sixième édition. On a participé la première fois en sponsorisant un bateau, puis en accompagnant la totalité de la course. Cette année, nous sommes dans une situation particulière car nous avons changé le nom de la course. Six ans pour un partenaire comme nous, ça n’est pas rien. C’est un choix important et nous sommes contents de l’avoir fait.”

Interview de Xavier Macaire (Chemins d’Océan)
“Mon ambition est de gagner cette année. J’avais fait une belle performance l’année dernière mais c’est fois, c’est la bonne.”

Interview de Damien Guillou (Solidarité Mutualiste)
“Je suis content de revenir à Deauville. Le Prologue sera pour moi une remise en jambes puisque je n’ai pas navigué en Figaro et en course depuis près de deux ans. J’ai eu une mise en place tardive donc ce n’est pas optimal mais si je peux faire une performance, je n’hésiterais pas.”

Interview de Cécile Laguette (Ilona)
“C’est cool d’être là. Les sept derniers mois, depuis que je suis rentrée en France, sont passés très vite. J’ai beaucoup navigué pendant ce temps là. Je ne suis jamais venue à Deauville et c’est très chouette. Je veux aussi profiter d’être ici pour prendre des contacts. Mon budget est actuellement à zéro, donc tout est bon à prendre et je veux aussi préparer l’année prochaine.”

Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?